L'ARMEE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

L’ARMEE,

Qu’est-ce-que l’armée ?

La réponse à cette question n’est pas aussi simple qu’on pourrait le croire.

Elle fut, sans doute, à l’origine, une milice populaire, composée des chasseurs de la tribu, qui se regroupaient pour répondre à une attaque venue de l’extérieur, ou bien pour conquérir de nouveaux territoires de chasse.

Au fil du temps, parallèlement à l’évolution des sociétés, elle devint un élément indispensable aux survies de celles-ci et fût composée, jusqu’à nos jours, de soldats de métier formant l’armée de base et en cas de conflit, par un apport de militaires venus du peuple et formant le gros de la troupe.

J’ajoute que l’armée fût, sans doute, dans un premier temps, utilisée pour servir et maintenir en place un despote quelconque.

Lire la suite...
 
LA BARBARIE VA NOUS FAIRE REDECOUVRIR NOTRE CIVILISATION.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA BARBARIE VA NOUS FAIRE REDECOUVRIR NOTRE CIVILISATION.

Dans mon dernier livre, je l'avais écrit en toutes lettres: «Nous allons devoir affronter la guerre que nous ne voulons pas nommer. Et la classe politique va connaître le chaos.»

Nous y sommes: la guerre est là. Et le chaos va suivre. Les fautes sont trop lourdes. L'imputation sera terrible. Comment les élites mondialisées pourraient-elles en effet s'exonérer de leur responsabilité devant l'histoire, d'avoir installé chez nous, depuis les années soixante-dix, une colonisation à rebours, préparant ainsi les prodromes d'une nouvelle guerre de religion inouïe depuis le XVIème siècle.

Les gens qui se sont succédé au pouvoir depuis l'ère giscardienne et maastrichtienne ont failli. La France officielle qui a importé au cœur de notre pays, une autre nation, a vécu sur deux principes: un «espace sans frontière», au nom de l'hubris européen ; et une «société multiculturelle», au nom de l'idéologie mondialiste.

Lire la suite...
 
IDEOLOGIE FANATIQUE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

IDEOLOGIE FANATIQUE.

Au fil des jours on commence à comprendre quel est le but réel recherché par Monsieur le Président de la République en ce qui concerne les modifications de notre Constitution.

Comment voulez-vous que notre république soit stable alors que nos présidents la changent au gré de leurs intérêts immédiats ? Cela démontre une fois de plus que nous cherchons la République depuis 1789. Nous ne l’avons jamais trouvée. Elle n’existe que sous la forme d’une allégorie inodore et insipide: Marianne.

La seule république qui ait fonctionné et replacé notre pays dans le peloton de tête des nations est la 5ème République dont la Constitution lui donnait, dans son fonctionnement, tous les attributs d’une royauté avec un roi élu pour sept années.Ce roi devait être indépendant des partis politiques. Pour cela il était élu directement par le peuple au suffrage universel.

En cas de coup dur pour notre pays, la Constitution de la 5ème République donnait la possibilité au Président de prendre momentanément pendant la crise les pleins pouvoirs (article 16). C’est-à-dire qu’il pouvait prendre toutes les décisions nécessaires sans en référer à qui que ce soit. En temps de guerre, il faut être capable de répliquer sans attendre.

Lire la suite...
 
DES PAROLES ET DES ACTES.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

DES PAROLES ET DES ACTES.

On m’a toujours appris qu’il fallait joindre le geste à la parole. C’est une évidence.

On m’a toujours appris que gouverner c’était prévoir. Ca l’est aussi.

Ma mémoire qui enregistre beaucoup d’évènements depuis plus d’un demi-siècle en a vu de toutes les couleurs. J’ai traversé la seconde guerre mondiale étant enfant sous les bombes anglo-américaines. J’ai aussi effectué 28 mois de service militaire en Algérie en bataillon opérationnel. Je crois avoir le droit de m’exprimer sur les derniers évènements.

Lire la suite...
 
VAINCRE LE TERRORISME.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

VAINCRE LE TERRORISME

« L’expérience des dernières générations me convainc pleinement que, seule l’inflexibilité de l’esprit humain, fermement dressé sur le front mouvant des violences qui le menacent, et prêt au sacrifice et à la mort en proclamant : « Pas un pas de plus ! » Seule, cette inflexibilité de l’esprit assure la véritable défense de la paix de l’individu, la paix de tous et de toute l’humanité. » (Alexandre Soljenitsyne)

Qu’ils soient intégristes, fanatiques religieux ou anarchistes, les terroristes prêchent le viol de la société, et, par conséquent, ils ne sauraient être traités comme des adversaires réguliers. Car « vouloir donner aux choses le sens de ses désirs est la pire forme de dérèglements de l’esprit ». Ainsi s’est exprimé Bossuet dans une de ses prédictions au souffle lyrique de ses visions grandioses.

Lire la suite...
 
LA TROISIEME GUERRE MONDIALE EST PEUT-ETRE COMMENCEE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA TROISIEME GUERRE MONDIALE EST PEUT-ETRE COMMENCEE.

Tout d’abord, je présente mes plus sincères condoléances attristées aux familles et aux proches des victimes de ces attentats.

Les hésitations répétées de nos gouvernements à prendre des dispositions adaptées conduisent toujours à des situations de crise gravissimes.

J’ai évoqué, depuis longtemps, ce risque majeur qu’est l’Islamisme pour les pays libres. Les Français attendent toujours le dernier moment pour croire aux réalités. Cela les entraîne à intervenir trop tard avec toutes les conséquences imaginables.

Malgré les risques majeurs auxquels nous sommes confrontés, la France a réduit son armée et supprimé la conscription nous affaiblissant pour longtemps. Nous sommes en guerre, qu’on le veuille ou non.

Lire la suite...
 
L'INTERVENTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

L’INTERVENTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE.

Monsieur le Premier Ministre Manuel Valls m’a laissé pantois.

Il a passé la plupart de son temps, comme tous ceux de l’UMPS, à asséner des affirmations sans donner les justificatifs correspondants.

A aucun moment il n’a été question de la France et des Français. Dans notre situation actuelle, c’est pourtant la seule chose qui compte.

Je n’ai retenu qu’un point parmi ses réponses : sa haine du Front National. Pourquoi une telle haine ? Il ne le sait peut-être pas lui-même. En tous cas il n’a rien expliqué de cohérent.

Lire la suite...
 
LES ANGLO-SAXONS NE NOUS ONT JAMAIS CONSIDERES COMME DES ALLIES.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LES ANGLO-SAXONS NE NOUS ONT JAMAIS CONSIDERES COMME DES ALLIES.

De Gaulle refusait de célébrer le débarquement anglo-américain en Normandie. Ce fameux 6 juin (sixième jour du sixième mois du sixième an de la Guerre…) était considéré par lui comme une occupation à venir de l'Europe et une mise à l'écart de la France du fait de ses élites collaboratrices. La bourgeoisie française aux ordres de l'étranger, comme dit un jour Jean-Pierre Chevènement dans un discours inspiré, changerait simplement de patron. D'allemand, il devenait américain. Aujourd'hui il est les deux.

Parlons du débarquement. Le Général en parle très bien dans ses Mémoires (tome II). Il redoute beaucoup les intentions de Roosevelt. Et voici ce que De Gaulle déclare à Alain Peyrefitte en 1964:

« La France a été traitée comme un paillasson! Churchill m'a convoqué d'Alger à Londres, le 4 juin, il m'a fait venir dans un train où il avait établi son quartier général, comme un châtelain sonne son maître d'hôtel. Et il m'a annoncé le débarquement, sans qu'aucune unité française n'ait été prévue pour y participer. Nous nous sommes affrontés rudement. Je lui ai reproché de se mettre aux ordres de Roosevelt, au lieu de lui imposer une volonté européenne (il appuie). »

Lire la suite...
 
LA PUANTEUR.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA PUANTEUR.

A l’approche des élections régionales et des présidentielles, réapparaissent en surface, de plus en plus souvent, des attaques nauséabondes qui asphyxient notre système politique. Ces attaques sont orchestrées contre ceux qui ont le plus de chance d’être élus et de faire de l’ombre à ceux qui ont failli.

Actuellement, les attaques les plus fortes ont lieu contre le Front National car il est en passe de remporter peut-être 4 ou 5 régions importantes et peut-être même les présidentielles.

Pour bien comprendre, il faut savoir que l’UMPS défend les intérêts de la très haute finance internationale. Nos responsables politiques sont à leurs ordres. Comme ils savent que la route qu’ils nous font emprunter nous mènera à la catastrophe sans avoir le courage de s’y opposer, il ne leur reste que le mensonge et la médisance pour s’imposer en attirant à eux le plus possible de voix par tous les moyens.

Lire la suite...
 
LE DECLIN DE L'EMPIRE AMERICAIN.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LE DECLIN DE L’EMPIRE AMERICAIN.

Un peuple n’est grand que lorsqu’il est capable de choisir un président et des chefs de qualité.

Or, il se trouve que le peuple américain, au même titre que le peuple français ne semblent plus capable de se les choisir.

Bien sur, l’industrie américaine demeure la plus forte du monde. Cependant, est-ce suffisant pour perdurer ? La grandeur et la puissance d’un peuple ont pour moteur principal ce qu’il y a dans la tête de ses habitants.

Staline à qui on parlait du Pape répliqua : « Le Pape ! Combien de division ? Ce fut pourtant un Pape qui fut à l’origine de la chute de l’Union Soviétique. La plus grande force qui soit est celle de la pensée.

On voit bien, à travers les hésitations du pouvoir en place que nos amis américains perdent pieds. On soutien DAESH et en même temps, on le bombarde. On fait ami-ami avec l’Arabie Saoudite et le Qatar alors qu’ils ont financé le terrorisme que l’on combat par ailleurs. Tout cela fait désordre. Ceux qui sont à l’origine de ces décisions manquent évidemment de culture. Ils ne se rendent pas compte que leurs décisions vont à l’encontre de leurs propres intérêts.

Lire la suite...
 
N'Y A-t-IL PLUS DE DELEGUES LOCAUX?
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

N’Y A-T-IL PLUS DE DELEGUES LOCAUX ?

Tout d’abord, je dois rendre hommage à nos compatriotes qui sont décédés dans des circonstances particulièrement horribles et je présente à leurs familles, et à leurs amis, les plus sincères condoléances de la part du MPFID.

Cependant, un homme politique de haut niveau doit toujours prendre de la hauteur par rapport aux évènements, quels qu’ils soient.

Je ne comprends pas pourquoi le Président de la République et le Premier Ministre se rendent sur les lieux d’un drame aussi grave soit-il. A cause du nombre des victimes ? Peut-être ! Cependant, est-ce le nombre qui doit en décider ? Il faudrait nous dire à partir de combien de victimes ils doivent intervenir directement. Dans le cas contraire, pourquoi ne se déplaceraient-ils pas pour chaque accident mortel ?

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 127 - 147 sur 708
Joomla Templates by Joomlashack