LA CLAQUE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA CLAQUE.

Le peuple américain vient de donner une claque retentissante et bien méritée à ces prétendues élites qui, du haut de leur situation sociale, se disent compétentes et se croient irremplaçables dans la gestion d’un système qui leur assure privilèges et profits aux dépends de ceux qui le font fonctionner par leur travail. Tous ces brasseurs de vent : économistes, bureaucrates des sociétés anonymes, membres de sociétés de conseil ou de soi-disant réservoirs de pensées, publicistes, communicants, valets médiatiques, … se sont vus signifier de prendre la porte. De se coltiner enfin : la réalité rugueuse à étreindre. Mais méfions-nous, sortis par la porte, ils vont revenir par la fenêtre avec leur mépris pour ceux qui ne votent pas comme ils le voudraient.

Lire la suite...
 
ELECTION AMERICAINE0
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

ELECTION AMERICAINE.

Chers amis,

Il s'est passé hier aux Etats Unis d'Amérique un événement d'une portée considérable dont nous ne pouvons pas encore mesurer l'ampleur.

Avec la politique menée par le président de la fédération de Russie, la nécessaire réorganisation du monde va pouvoir maintenant s'engager sous les meilleures auspices.

Compte tenu de l'organisation actuelle de l'Union européenne, il est devenu absolument clair depuis aujourd'hui, que la France, et la France seule en premier lieu, à le rôle prépondérant à jouer dans cette réorganisation.

De même qu'il est clair, absolument clair, que dans notre pays, les patriotes, les souverainistes, les seuls respectueux des droits nationaux et du droit international, sont la clef de voûte, la seule clef de voûte capable, en dotant la France d'institutions essentiellement nationales, en retrouvant sa grandeur et son rang, de jouer ce rôle capital dans le monde.

Nous ne pouvons pas reculer devant cette tâche salutaire entre toutes.

Qu'on le veuille ou non, c'est comme cela que cela doit être car la France, de par sa position géographique, est au barycentre de toute politique mondiale.

Amitié à toutes et à tous,

Bernard Chalumeau.

 

 
A QUOI SERT LE SOCIALISME?
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

A QUOI SERT LE SOCIALISME ?

De mémoire d’homme, lorsqu’un socialiste gagne le pouvoir dans un pays quelconque, il veut régner sur tout et interdit de plus en plus de choses. Il pense qu’en faisant des lois et encore des lois, il débarrassera la nation de ses tares naturelles. Seule sa pensée est la bonne.

En fait, plus un pouvoir socialiste demeure à la tête d’un pays, plus le pays s’enfonce dans un régime totalitaire. C’est historique.

Qu’on me cite un seul pays au monde, où le socialisme est arrivé au pouvoir et qui ait vu le niveau de vie de ses habitants s’améliorer ! Certains pays producteurs de pétrole ont pu faire illusion pendant un temps mais cela n’a jamais duré. Une économie qui n’est basée que sur les revenus pétroliers dépend du marché donc du prix du baril de pétrole. S’il descend, le pays croule sous les pénuries.

Les fins de ces régimes seront toujours catastrophiques.

Lire la suite...
 
NOUS NE SOMMES PLUS EN DEMOCRATIE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

NOUS NE SOMMES PLUS EN DEMOCRATIE.

Les forces financières que je serais tenté d’associer aux forces du mal s’en donnent à cœur joie.

1- De nombreux établissements de distribution refusent arbitrairement les paiements par chèques alors que ces derniers sont un moyen de paiement légal.

2- De nombreux petits commerces refusent les paiements par cartes bleues alors que c’est un moyen de paiement légal, sauf si le montant est supérieur à une somme décidée arbitrairement par le commerçant lui-même. Il s’agit là indirectement d’un moyen de vente forcée.

3- Les banques se font tirer l’oreille pour ouvrir des comptes aux clubs de réflexions si les membres du bureau appartiennent à un parti politique. C’est illégal.

La liberté d’association existe. Je ne vois pas pourquoi les puissances financières auraient le droit de décider d’elles mêmes des règles du jeu qui sont du ressort du parlement et du gouvernement.

Lire la suite...
 
ENCORE UN PEU DE POLITIQUE FICTION.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

ENCORE UN PEU DE POLITIQUE FICTION.

La fiction est une création de l’imagination. C’est le dictionnaire Larousse qui la définit ainsi. Laissons donc notre imaginaire créer ce que nous souhaiterions.

Tout d’abord qu’est-ce qu’un être humain ?

C’est un animal vivant, qui possède la particularité d’avoir une intelligence plus développée que les autres et qui a tendance à s’en servir à son avantage sans tenir compte de ce que souhaitent ses semblables. Son principal défaut dans une société est son égoïsme. Si les êtres humains vivent en groupes, c’est parce qu’ils sont faibles physiquement. Cependant ils en profitent pour essayer d’écraser les autres.

Depuis la nuit des temps, l’être humain, très faible sur un plan physique, a utilisé cette faculté de raisonnement pour dominer les autres espèces. Il y a réussi en pratiquant l’élevage. Cela lui évitait de courir après le gibier qui était plus rapide que lui. Ce fut sans doute sa première victoire.

Lire la suite...
 
LES PITOYABLES PRIMAIRES.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LES PITOYABLES PRIMAIRES.

Que ce soit en France ou aux Etats Unis, nous assistons à des combats verbaux qui sont loin de faire honneur à l’espèce humaine. Ils démontrent bien l’état de délabrement de l’Occident.

L’être humain est avant tout avide de pouvoir et de puissance. Il lui faut dominer les autres. Lorsqu’il a enfin atteint le but recherché, il ne veut plus lâcher prise, même si son entêtement le conduit à être responsable du malheur des autres.

Ceci est pour le caractère.

Depuis la nuit des temps, les tendances fâcheuses de l’homme furent combattues par la spiritualité. C’est la seule chose qui permette à une nation de rester debout, à la condition qu’elle n’écrase pas le pouvoir temporel. Ces deux pouvoirs doivent être de forces équivalentes.

Lire la suite...
 
ISLAM...RELIGION CONQUERANTE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

ISLAM… RELIGION CONQUÉRANTE

« J’ai beaucoup étudié le Coran (…) Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu’il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd’hui si visible du monde musulman (...) je la regarde comme une décadence plutôt que comme un progrès » (Alexis de Tocqueville)

Ce qui caractérise le plus la religion islamique, c’est qu’elle considère avec la plus grande assurance qu’elle est la « Révélation » ultime, que sa « législation » est la meilleure à laquelle le monde est invité à se soumettre et toutes les occasions sont bonnes pour rappeler ces principes immuables…

Or, depuis la fin de la guerre d’Algérie, dans la plus totale négligence, voire, indifférence, nous sommes passés, subrepticement, d’une religion, l’islam, à un système totalitaire, l’islamisme. Et aujourd’hui, sous nos yeux ébahis, nous constatons avec effroi combien la haine de l’Occident (qui ne cesse de croître) ramène les arabes vers l’Islam, un Islam farouche, fanatique comme aux premiers âges…

Lire la suite...
 
LES MAUVAISES HABITUDES.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LES MAUVAISES HABITUDES.

Toute formation scolaire, universitaire, crée des habitudes par la répétition de raisonnements identiques et constants durant toute la période de formation. Par exemple, un scientifique ne raisonnera pas de la même manière qu’un littéraire. C’est évident. Pour être à même de pouvoir raisonner sur de nombreux registres, il faut acquérir une culture générale ainsi qu’une expérience de la vie de tous les jours.

Tout dépend donc de la voie qu’on a choisie.

Il existe pourtant, mais c’est rare, des individus polyvalents capables de suivre plusieurs voies très différentes les unes des autres. Très souvent, ce sont des individus possédant une mémoire colossale qui se remplit, un peu comme une bibliothèque finit par être pleine de livres. Dans ce cas, pour être capable de donner le meilleur de soi-même, il faut en plus avoir un esprit indépendant créatif, inventif et pour ne pas dire n’importe quoi, posséder une expérience du terrain la plus grande possible.

Il est plutôt rare de réunir toutes ces qualités chez un seul homme.

Lire la suite...
 
LES PRIMAIRES DE LA SOI-DISANT DROITE REPUBLICAINE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

Les primaires de la soi-disant droite républicaine.

En préambule, je vous redonne, ci-après, pour relecture un discours pastiche que j’avais écrit il y a quelques années pour essayer de faire comprendre aux électeurs comment ils sont manipulés. Bien entendu, le message est très difficile à faire passer.

DISCOURS PASTICHE.

En écoutant dernièrement nos hommes politiques fédéralistes, qu’ils soient au gouvernement ou dans l‘opposition, je me suis souvenu d’un texte de Pierre Dac, qu’il avait prononcé pour pasticher les discours creux du parti communiste français dans les années 50.

Pierre Dac, de mémoire, commençait son discours ainsi : Le jour où tous les cœurs qui battent sous la casquette de l’ouvrier français se serreront la main, les portes du péristyle de la gloire s’ouvriront à deux battants sur un monde meilleur.

Pierre Dac terminait son discours, si je me souviens bien, par : oui, mais un jour viendra où le prolétariat, consciencieux et organisé, écrasera sous sa botte de fer le capitalisme éhonté.

Des grandes phrases pour ne rien dire.

Lire la suite...
 
TERREUR ISLAMISTE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

TERREUR ISLAMISTE.

Madame, Monsieur,

J’ai le plaisir de porter à votre connaissance la parution de mon nouvel ouvrage intitulé : « TERREUR ISLAMISTE » qui analyse la place qu’occupent désormais l’islam et l’islamisme dans le cadre de nos institutions. Il apporte aussi un éclairage particulier sur le rôle de nos médias, des associations « humanistes », des partis politiques et de l’église dans la montée du fondamentalisme.

Dans cette nouvelle guerre de religion basée sur le fanatisme, le terrorisme et la terreur, les « fous d’Allah » partent désormais à la conquête du monde libre avec au bout du voyage la mort qu’ils recherchent. Leur objectif est clair : Rétablir le califat en usant d’un argument de poids : La charia !

En vous priant de bien vouloir prendre connaissance de la préface de cet ouvrage.

Bien cordialement

José CASTANO

Lire la suite...
 
ET APRES?
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

ET APRES ?

Nous assistons la plupart du temps, sans bien comprendre, à ce qui se passe sur le plan mondial entre l’Islam de Daesh et le reste du monde qu’il appelle les mécréants.

Nous sommes confrontés à une guerre larvée qui ne semble pas bien comprise des hommes politiques européens.

Pour Daesh, il s’agit d’une guerre pour la conquête du monde. Il peut conquérir un territoire raisonnable et attendre, en faisant beaucoup d’enfants, d’être assez nombreux pour pouvoir occuper ensuite un territoire plus grand. Le temps ne compte pas en terre d’Islam. C’est la raison pour laquelle je prétends que la bataille de Poitiers ne fut qu’une défaite passagère des musulmans. Il s’agit cependant d’une seule et même guerre.

Pour s’en rendre compte, il suffit de reconstituer le développement arabe à travers les siècles. La documentation ne manque pas.

Je l’ai déjà dit et écrit : En dehors de l’Arabie Saoudite, tous les pays musulmans sont des pays qui ont été envahis. Il n’y a pas de raison que cela s’arrête.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 43 - 63 sur 704
Joomla Templates by Joomlashack