L'EUROPE FEDERALE EST MORTE, VIVE L'EUROPE CONFEDERALE.
Appréciation des utilisateurs: / 1
Écrit par Georges Martin   

L’EUROPE FEDERALE EST MORTE, VIVE L’EUROPE CONFEDERALE.

Le Général de Gaulle nous l’avait bien dit : « On peut toujours sauter sur sa chaise comme un cabri en criant : plus d’Europe, plus d’Europe. Seulement, il y a les réalités : Les Français sont Français, les Allemands sont allemands, les Italiens sont Italiens, etc.. ». Chaque pays a sa propre culture et son propre culte ancré dans son subconscient.

La finance mondialiste à cru pouvoir berner les peuples en créant une Europe Fédérale sans eux. Rappelez-vous ! Pour faire adhérer un maximum de pays à l’Europe Fédérale, lorsque le référendum était obligatoire, on n’hésitait pas à les faire revoter plusieurs fois jusqu'à ce qu’ils disent oui. On n’a jamais fait revoter les gens jusqu’à ce qu’ils disent non. Je vous ferais remarquer que les mondialistes britanniques proposent déjà un nouveau référendum sur le même sujet. Ah ! Elle est belle la démocratie !

Dans ce domaine, la première place revient à la France Sarkozyste. Le 29 mai 2005 les Français, par voie de référendum, ont rejeté la Constitution Européenne, si mes souvenirs sont bons, par environ 55% de non. Nicolas Sarkozy devenu Président de la République révisa alors la Constitution Française en réunissant le Congrès pour supprimer l’obligation du Référendum lorsque la souveraineté de la France est en jeu et fait approuver la même Constitution, sous une forme apparente différente appelée le Traité de Lisbonne, par le Parlement Français où il était largement majoritaire. La France continua alors à perdre sa souveraineté par petits bouts. Elle est aujourd’hui à la merci des puissances financières qui gouvernent le monde.

Lire la suite...
 
MAJORITE PACIFIQUE...MINORITE AGISSANTE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

MAJORITE PACIFIQUE MINORITE AGISSANTE :

La convergence vers la Terreur !

« Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire » (Albert Einstein)

De tout temps, les minorités agissantes encouragées par la bien-pensance (elle-même enfantée par la dictature du « politiquement-correct »)- ont toujours supplanté les majorités pacifiques et silencieuses, notamment dans les domaines politico-ethnico-religieux.

S’agissant de ce mal allant en s'aggravant qui ronge aujourd’hui notre société -à savoir le fondamentalisme islamique - d’aucuns, inconséquemment (ou idiotement), prétendent que ses adeptes ne sauraient être dangereux pour la paix du monde car « minoritaires ». Et quand on pointe du doigt tel ou tel acte barbare perpétré par ces mêmes fanatiques, la réponse fuse tel un leitmotiv : « Pas d’amalgame ! »… « Ils ne sont pas tous pareils ! ». Certes ! Mais que fait alors cette majorité dite pacifique pour empêcher que se perpètrent et se perpétuent tant de crimes atroces ? « La perversion de la cité commence par la fraude des mots » soutenait Platon...

Lire la suite...
 
LE ROLE DES COMMUNISTES FRANCAIS DANS LA GUERRE D'INDOCHINE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LE ROLE DES COMMUNISTES FRANÇAIS DANS LA GUERRE D’INDOCHINE.

« Félicitations au succès du Vietminh. Nous sommes de cœur avec lui. Nous envoyons aux troupes du Vietminh notre fraternel salut et notre témoignage de solidarité agissante » - (Journal communiste « L’Humanité » du 6 mars 1952)

Après le bombardement du port de Haiphong, le 23 novembre 1946, par la Marine française, le Viet Minh, dirigé par Hô Chi Minh, président de la République démocratique du Viêt Nam (dont l'indépendance a été proclamée à Hanoi le 2 septembre 1945), décide de lancer, le 19 décembre 1946, une offensive ayant pour but la « libération » de la ville de Hanoï. À 20 heures, une explosion dans la centrale électrique de la ville annonce le début de l'insurrection. De nombreux ressortissants français sont massacrés et des maisons pillées.

Hô Chi Minh appelle tout le peuple vietnamien à se soulever contre la présence française : « Que celui qui a un fusil se serve de son fusil, que celui qui a une épée se serve de son épée… Que chacun combatte le colonialisme ! ». C’est le début de la guerre d’Indochine. Elle va durer huit ans.

Lire la suite...
 
LE SALAIRE DE CARLOS GHOSN.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LE SALAIRE DE CARLOS GHOSN.

Le pouvoir sur l’entreprise appartient à l’équipe de direction, bureaucratie qui contrôle sa tâche et sa rémunération. Une rémunération qui frise le vol. C’est parfaitement évident.

J.K. Galbraith, Les mensonges de l’économie (p. 49)

« Salaire » est-il un mot bien approprié pour une rémunération qui se décompose en de multiples facettes dont certaines atteignent à elles seules un montant insoupçonné ? En 2014, en tant que PDG de Renault, les jetons de présence : 48 000 € et c’est peu par rapport à la paye annuelle fixe : 1 230 000 €. Tout ceci est presque une misère, un pourboire, à coté du montant global de toutes les prestations de cet homme-orchestre : « 15 millions d’euros pour gérer deux sociétés » en 2015, d’après Le Monde.

Lire la suite...
 
LA LUTTE POUR LA PREMIERE PLACE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA LUTTE POUR LA PREMERE PLACE.

A l’approche des élections présidentielles, les états-majors des partis politiques sont de plus en plus fébriles. Au point que pour se départager, ils envisagent des primaires à droite et à gauche en contradiction complète avec l’esprit de la Cinquième République.

En effet, cette dernière fut conçue comme une monarchie avec un roi élu tous les sept ans qui ne devait pas dépendre d’un parti politique. Ce fut d’ailleurs la seule république qui ait fonctionné correctement. Toutes les autres ne représentèrent la France que médiocrement. Nous ne tombons pas depuis Sarkozy ou Hollande. C’est beaucoup plus vieux que ça !

A la veille de l’élection suprême, nous avons à droite des candidats à l’investiture qui n’ont pas particulièrement brillé par leurs agissements lorsqu’ils avaient le pouvoir. Leur principal atout est que leur médiocrité remonte à 5 ans et que le peuple a la mémoire courte.

 

Lire la suite...
 
INDEBOULONNABLE.
Appréciation des utilisateurs: / 1
Écrit par Georges Martin   

INDEBOULONNABLE.

Notre cher Président de la République restera et réformera jusqu’au bout de son mandat. Il continuera de réformer et nous de souffrir. Hélas !

A ses dires, toutes les réformes qu’il a mises en œuvre vont porter leurs fruits. C’est du moins ce qu’il espère. Il utilisera tous les moyens à sa convenance pour que le chômage ait diminué juste avant les élections présidentielles. Miracle !

Ce qui m’interpelle, c’est le fait qu’il ne comprenne pas que sa politique est très mauvaise et ne tient en aucun cas compte de ce que le peuple demande.

Augmenter le nombre de fonctionnaires, créer des stages de formation, etc.., n’augmenteront pas le pouvoir d’achat. Ils augmenteront le nombre de fonctionnaires non productifs et par voie de conséquence les frais généraux de l’état qui seront rémunérés par ceux qui produisent à grand peine ce qui reste de nos quelques richesses et qui sont déjà très mal payés.

Comment peut-il espérer diminuer le nombre des demandeurs d’emplois s’il ne crée pas les conditions incitant les entreprises à rapatrier leurs moyens de productions ? Je sais bien que la liberté d’entreprendre est contraire aux idéaux socialistes et qu’il vaut mieux laisser des fonctionnaires décider à la place de ceux qui créent les richesses vitales de notre pays. Cette méthode a échoué partout où elle fut appliquée.

Lire la suite...
 
JEANNE... REVIENS!...
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

JEANNE… REVIENS !...

La France est en danger

« Grand-pitié ! Jamais personne ne secourut la France si à propos et si heureusement que cette Pucelle, et jamais mémoire de femme ne fut si déchirée. » (Etienne Pasquier)

Il y a cinq siècles, la France était dans le même piteux état qu’aujourd’hui. Une jeune femme de 18 ans, choisie par la destinée, se porta à son secours. Quand elle intervint en 1429, la situation était des plus critiques… La guerre civile ravageait le pays et les Français étaient divisés en deux camps : Les Bourguignons et les Armagnacs. Son nom : Jeanne d’Arc. Sa devise : « Dieu premier servi ».

Née le 6 janvier 1412 à Domrémy, en Lorraine, très pieuse, elle grandit en pleine tourmente de la guerre de Cent Ans. A treize ans, elle déclare avoir entendu des voix célestes qui lui auraient donné l’ordre de ramener le Dauphin sur le trône et de libérer la France de la présence anglaise. Elle résiste pendant quatre ans avant de répondre à cet appel. Obéissant à ces voix, elle part à Vaucouleurs pour rencontrer le capitaine Robert de Baudricourt et le convaincre de l’aider à obtenir une audience auprès du Dauphin.

Lire la suite...
 
ATTAQUES ET CONTRE-ATTAQUES.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

ATTAQUES ET CONTRE-ATTAQUES.

Je suis sans aucun doute un oiseau de mauvaise augure pour avoir prédit il y a quelques temps dans un de mes textes que les coups bas allaient renaitre de plus belle à l’approche des élections présidentielles. C’est hélas le cas.

De tous temps les hommes de pouvoir se sont enrichis pendant qu’ils exerçaient leur mandat. Seulement il y avait une différence notoire avec ce qui se passe aujourd’hui : lorsqu’ils quittaient leurs fonctions on disait qu’ils laissaient le pays en meilleur état qu’ils ne l’avaient trouvé en arrivant.

De nos jours, ils s’enrichissent toujours autant mais quand ils s’en vont, ils laissent le pays ruiné et le peuple en désespérance. Cela est immoral.

De nos jours, les attaques sont mondiales. Elles visent ceux qui gênent la grande finance internationale et pourraient éventuellement les empêcher d’aboutir dans leur plan de soumission du monde. Vous ne saurez jamais d’où viennent les coups. Vous ne pourrez en aucun cas mettre un nom sur celui qui en est à l’origine.

Lire la suite...
 
LETTRE OUVERTE A MONSIEUR BRUNO LEMAIRE.
Appréciation des utilisateurs: / 2
Écrit par Georges Martin   

 

Jean Paul Salini Général de l'Armée de l'air (2°s) Commandeur de la légion d'honneur

à Monsieur Bruno Le Maire

Monsieur le Député,

Dernièrement vous avez dit en parlant de la Syrie: " Il faut une coalition internationale à laquelle, à mon sens, la France devrait participer en mettant, elle aussi, un nombre limité de troupes au sol. " Et vous avez ajouté qu'elle (la France) doit prendre l'initiative d'une coalition internationale qui devrait évidemment associer en premier lieu les États de la région.

Je suis un général d'aviation et j'ai quitté le service depuis bien longtemps. Il n'est guère dans les habitudes des généraux de rompre le silence auquel ils ont été habitués. Mais je crois que je dois faire valoir ici quelques-unes de mes idées. Lorsqu'on commence une guerre la seule certitude que l'on peut avoir est qu'on ignore trois choses. Comment elle finira! Et quand elle finira. Et même si elle finira. Car il est des guerres éternelles comme celle qui oppose Israël aux Palestiniens.

 

Lire la suite...
 
MISE AU POINT.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

MISE AU POINT.

Monsieur le Président de la République Française a déclaré que nous étions en guerre. Pour combattre, il a renforcé notre législation. Il a instauré l’état d’urgence. Il a voulu changer notre Constitution.

Je me demande en quoi le renforcement de notre législation pourrait nous aider en état de guerre. Si nous étions envahis par une armée étrangère et qu’il soit suffisant de prendre un avocat pour nous défendre, cela se saurait !

1- L’état d’urgence n’est pas assez fort. Nous aurions besoin d’un état de siège car l’ennemi est dans nos murs.

2- Pourquoi changer la Constitution alors que la suppression de la nationalité existe déjà dans notre code de procédure pénale. Il suffit de l’appliquer.

3- Toutes ces déclarations de façade n’ont pour but que de détourner l’attention du peuple des problèmes réels auxquels il est confronté, c'est-à-dire la destruction programmée des peuples européens (doctrine de Coudenhove Kalergi) par un métissage forcé destiné à les transformer en un peuple européen sans culture propre, juste bon à travailler au profit de quelques-uns.

Lire la suite...
 
LA SECURITE DE FACADE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA SECURITE DE FACADE.

Comme une majorité d’entre vous, j’écoute en permanence les informations. Je suis abasourdi par le nombre de cocoricos poussés par nos hommes politiques.

Coluche disait que si les français ont choisi comme emblème le coq Gaulois, c’est tout simplement parce que c’est le seul animal à pouvoir faire cocorico avec les deux pieds dans la merde.

Ils parlent de démantèlement de filières djihadistes, comme si nous allions maintenant pouvoir vivre tranquille. La police a fait son travail d’une manière satisfaisante. C’est bien, mais il faut savoir plusieurs choses

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 64 - 84 sur 704
Joomla Templates by Joomlashack