LA GRANDE EXPLICATION DEVRA AVOIR LIEU.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA GRANDE EXPLICATION DEVRA AVOIR LIEU.

Daesh semble vouloir déplacer de plus en plus le champ de bataille vers l’Europe et aussi vers tous les pays qui ne le soutiennent pas ou qui ne le soutiennent plus

Il semble aussi avoir de plus en plus de mal à remporter des batailles de type classique où deux armées, même de petites tailles, s’affrontent. Cela n’a rien d’étonnant car ils ne possèdent pas d’aviation.

Il est malheureusement à craindre que ce déplacement vers d’autres sites présage des combats de rues dans des lieux où l’aviation ne pourra pas être utilisée.

Je suis très inquiet car c’est, à mon avis, la perte du territoire conquis qui le décidera à agir en changeant de théâtre d’opérations pour son combat. En tous cas, c’est ce que je ferais si j’étais à sa place.

La question est de savoir quand ?

Lire la suite...
 
L'HORREUR SOI-DISANT DEMOCRATIQUE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

L’HORREUR SOI-DISANT DEMOCRATIQUE.

Depuis la victoire du BREXIT, il apparait qu’un vent de panique générale souffle sur l’ensemble des gouvernements européens en place.

En effet, les menaces à peine voilées, contre la volonté populaire britannique fleurissent sur tous les médias.

En Angleterre, ça y est, l’Ecosse va quitter le Royaume Uni. C’est drôle car je croyais que l’Europe s’opposait à toute séparation. Ah, oui ! Uniquement lorsqu’il s’agit de l’Europe Fédérale. Je parie qu’il ne se passera rien du tout, en dehors des croche-pieds orchestrés par les fédéralistes. Ils sont mauvais perdants.

Ils envisagent de refonder l’Europe. Je suis d’accord, à la condition que ce soit pour aller vers une Europe Confédérale appelée aussi Europe des Nations. Dans 3 ou 4 cents ans, lorsque les descendants des peuples européens auront suffisamment rapprochés leurs cultures et lorsque les peuples européens se sentiront plus européens qu’Allemand, Français, italien, etc.., décideront ce qu’ils doivent faire. Cependant, je ne crois pas que la haute finance internationale puisse lâcher quoi que ce soit de ses acquis. Il faudra le lui arracher. Ils vont tout simplement nous endormir avec de belles paroles et ne rien changer du tout. Cela ne fera que reculer une échéance inéluctable, c’est-à-dire la destruction des Nations Européennes.

Lire la suite...
 
BREXIT ET TAMBOUILLE ECONOMISTE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

BREXIT ET TAMBOUILLE ECONOMISTE.

Comme il fallait s’y attendre le Brexit déchaîne le vent violent des prévisions des économistes : de véritables catastrophes nous attendent dans tous les domaines de l’économie.

Alors que le peuple anglais lui-même a manifesté sa lassitude vis à vis de l’arrogance de la City et des européistes, les économistes entonnent encore les vieilles rengaines qui leur ont permis de s’asseoir sur la volonté des peuples tout en se faisant généreusement rémunérer pour leurs prévisions sans fondement. Ils sont capables de tout pour faire échouer le processus actuel et conserver leurs privilèges.

Ne nous laissons plus abuser : la tambouille économiste n’a aucune saveur scientifique, elle ne sert que des plats frelatés.

Refusons de servir d’enfants de chœurs aux prêtres d’une nouvelle religion qui n'a pour objet que d'être l’opium du peuple.

Tel va être notre combat dans les mois à venir.

André Fontaine.

(http://fontainedelapolitique.over-blog.com/)

 
ORAN 5 JUILLET 1962 LE GENOCIDE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

ORAN5 JUILLET 1962 LE GENOCIDE

« J’écris dans ce pays que le sang défigure qui n’est plus qu’un monceau de douleurs et de plaies, une halle à tous vents que la grêle inaugure, une ruine où la mort s’exerce aux osselets. » (Louis Aragon - « François la Terreur »)

Ce jeudi 5 juillet ne paraissait pas devoir être, à Oran, une journée plus angoissante que les autres. Comme depuis cinq jours, les Oranais s'éveillaient dans les rumeurs d'une foule qui avait déjà envahi la rue, ivre de promesses et de rêves. On allait enfin connaître le bien être, le monde allait changer de face, le pactole allait couler. Et la fête continuait... tandis que les Français qui étaient encore là bouclaient leurs valises ou attendaient, écrasés de soleil et de misère, un bateau sur les quais ou un avion aux abords de l'aérogare.

Un soulagement pourtant se faisait jour parmi ces Français-là. Tous avaient redouté la date fatidique du 1er juillet (référendum) et plus encore celle du 3 juillet qui avait vu défiler sept katibas de l'ALN dans Oran. Or, rien de ce qu'on avait craint ne s'était passé. Les enlèvements se succédaient, certes, les attentats sournois au coin des rues, aussi, mais il n'y avait pas eu de déferlement de la masse musulmane et le chef de détachement des unités de l'ALN, le Capitaine Bakhti avait déclaré aux Européens : « Vous pourrez vivre avec nous autant que vous voudrez et avec toutes les garanties accordées par le GPRA. L'ALN est présente à Oran. Pas question d'égorgements. Bien au contraire, nous vous garantissons une vie meilleure que celle que vous connaissiez auparavant ! »

De plus, le général Katz, en personne, avait estimé qu’il avait pris toutes les dispositions nécessaires pour que les manifestations du 5 juillet à Oran se passent dans le calme le plus absolu. Avec le Capitaine Bakhti, il s’était engagé à ce que les réjouissances algériennes ne débordent pas en ville européenne. Pourquoi dans ce cas là s'inquiéter plus que de coutume ? La fête marquant la célébration de l'indépendance algérienne pouvait commencer...

 

Lire la suite...
 
L'EUROPE FEDERALE EST MORTE, VIVE L'EUROPE CONFEDERALE.
Appréciation des utilisateurs: / 1
Écrit par Georges Martin   

L’EUROPE FEDERALE EST MORTE, VIVE L’EUROPE CONFEDERALE.

Le Général de Gaulle nous l’avait bien dit : « On peut toujours sauter sur sa chaise comme un cabri en criant : plus d’Europe, plus d’Europe. Seulement, il y a les réalités : Les Français sont Français, les Allemands sont allemands, les Italiens sont Italiens, etc.. ». Chaque pays a sa propre culture et son propre culte ancré dans son subconscient.

La finance mondialiste à cru pouvoir berner les peuples en créant une Europe Fédérale sans eux. Rappelez-vous ! Pour faire adhérer un maximum de pays à l’Europe Fédérale, lorsque le référendum était obligatoire, on n’hésitait pas à les faire revoter plusieurs fois jusqu'à ce qu’ils disent oui. On n’a jamais fait revoter les gens jusqu’à ce qu’ils disent non. Je vous ferais remarquer que les mondialistes britanniques proposent déjà un nouveau référendum sur le même sujet. Ah ! Elle est belle la démocratie !

Dans ce domaine, la première place revient à la France Sarkozyste. Le 29 mai 2005 les Français, par voie de référendum, ont rejeté la Constitution Européenne, si mes souvenirs sont bons, par environ 55% de non. Nicolas Sarkozy devenu Président de la République révisa alors la Constitution Française en réunissant le Congrès pour supprimer l’obligation du Référendum lorsque la souveraineté de la France est en jeu et fait approuver la même Constitution, sous une forme apparente différente appelée le Traité de Lisbonne, par le Parlement Français où il était largement majoritaire. La France continua alors à perdre sa souveraineté par petits bouts. Elle est aujourd’hui à la merci des puissances financières qui gouvernent le monde.

Lire la suite...
 
MAJORITE PACIFIQUE...MINORITE AGISSANTE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

MAJORITE PACIFIQUE MINORITE AGISSANTE :

La convergence vers la Terreur !

« Le monde est dangereux à vivre non pas tant à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire » (Albert Einstein)

De tout temps, les minorités agissantes encouragées par la bien-pensance (elle-même enfantée par la dictature du « politiquement-correct »)- ont toujours supplanté les majorités pacifiques et silencieuses, notamment dans les domaines politico-ethnico-religieux.

S’agissant de ce mal allant en s'aggravant qui ronge aujourd’hui notre société -à savoir le fondamentalisme islamique - d’aucuns, inconséquemment (ou idiotement), prétendent que ses adeptes ne sauraient être dangereux pour la paix du monde car « minoritaires ». Et quand on pointe du doigt tel ou tel acte barbare perpétré par ces mêmes fanatiques, la réponse fuse tel un leitmotiv : « Pas d’amalgame ! »… « Ils ne sont pas tous pareils ! ». Certes ! Mais que fait alors cette majorité dite pacifique pour empêcher que se perpètrent et se perpétuent tant de crimes atroces ? « La perversion de la cité commence par la fraude des mots » soutenait Platon...

Lire la suite...
 
LE ROLE DES COMMUNISTES FRANCAIS DANS LA GUERRE D'INDOCHINE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LE ROLE DES COMMUNISTES FRANÇAIS DANS LA GUERRE D’INDOCHINE.

« Félicitations au succès du Vietminh. Nous sommes de cœur avec lui. Nous envoyons aux troupes du Vietminh notre fraternel salut et notre témoignage de solidarité agissante » - (Journal communiste « L’Humanité » du 6 mars 1952)

Après le bombardement du port de Haiphong, le 23 novembre 1946, par la Marine française, le Viet Minh, dirigé par Hô Chi Minh, président de la République démocratique du Viêt Nam (dont l'indépendance a été proclamée à Hanoi le 2 septembre 1945), décide de lancer, le 19 décembre 1946, une offensive ayant pour but la « libération » de la ville de Hanoï. À 20 heures, une explosion dans la centrale électrique de la ville annonce le début de l'insurrection. De nombreux ressortissants français sont massacrés et des maisons pillées.

Hô Chi Minh appelle tout le peuple vietnamien à se soulever contre la présence française : « Que celui qui a un fusil se serve de son fusil, que celui qui a une épée se serve de son épée… Que chacun combatte le colonialisme ! ». C’est le début de la guerre d’Indochine. Elle va durer huit ans.

Lire la suite...
 
LE SALAIRE DE CARLOS GHOSN.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LE SALAIRE DE CARLOS GHOSN.

Le pouvoir sur l’entreprise appartient à l’équipe de direction, bureaucratie qui contrôle sa tâche et sa rémunération. Une rémunération qui frise le vol. C’est parfaitement évident.

J.K. Galbraith, Les mensonges de l’économie (p. 49)

« Salaire » est-il un mot bien approprié pour une rémunération qui se décompose en de multiples facettes dont certaines atteignent à elles seules un montant insoupçonné ? En 2014, en tant que PDG de Renault, les jetons de présence : 48 000 € et c’est peu par rapport à la paye annuelle fixe : 1 230 000 €. Tout ceci est presque une misère, un pourboire, à coté du montant global de toutes les prestations de cet homme-orchestre : « 15 millions d’euros pour gérer deux sociétés » en 2015, d’après Le Monde.

Lire la suite...
 
LA LUTTE POUR LA PREMIERE PLACE.
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA LUTTE POUR LA PREMERE PLACE.

A l’approche des élections présidentielles, les états-majors des partis politiques sont de plus en plus fébriles. Au point que pour se départager, ils envisagent des primaires à droite et à gauche en contradiction complète avec l’esprit de la Cinquième République.

En effet, cette dernière fut conçue comme une monarchie avec un roi élu tous les sept ans qui ne devait pas dépendre d’un parti politique. Ce fut d’ailleurs la seule république qui ait fonctionné correctement. Toutes les autres ne représentèrent la France que médiocrement. Nous ne tombons pas depuis Sarkozy ou Hollande. C’est beaucoup plus vieux que ça !

A la veille de l’élection suprême, nous avons à droite des candidats à l’investiture qui n’ont pas particulièrement brillé par leurs agissements lorsqu’ils avaient le pouvoir. Leur principal atout est que leur médiocrité remonte à 5 ans et que le peuple a la mémoire courte.

 

Lire la suite...
 
INDEBOULONNABLE.
Appréciation des utilisateurs: / 1
Écrit par Georges Martin   

INDEBOULONNABLE.

Notre cher Président de la République restera et réformera jusqu’au bout de son mandat. Il continuera de réformer et nous de souffrir. Hélas !

A ses dires, toutes les réformes qu’il a mises en œuvre vont porter leurs fruits. C’est du moins ce qu’il espère. Il utilisera tous les moyens à sa convenance pour que le chômage ait diminué juste avant les élections présidentielles. Miracle !

Ce qui m’interpelle, c’est le fait qu’il ne comprenne pas que sa politique est très mauvaise et ne tient en aucun cas compte de ce que le peuple demande.

Augmenter le nombre de fonctionnaires, créer des stages de formation, etc.., n’augmenteront pas le pouvoir d’achat. Ils augmenteront le nombre de fonctionnaires non productifs et par voie de conséquence les frais généraux de l’état qui seront rémunérés par ceux qui produisent à grand peine ce qui reste de nos quelques richesses et qui sont déjà très mal payés.

Comment peut-il espérer diminuer le nombre des demandeurs d’emplois s’il ne crée pas les conditions incitant les entreprises à rapatrier leurs moyens de productions ? Je sais bien que la liberté d’entreprendre est contraire aux idéaux socialistes et qu’il vaut mieux laisser des fonctionnaires décider à la place de ceux qui créent les richesses vitales de notre pays. Cette méthode a échoué partout où elle fut appliquée.

Lire la suite...
 
JEANNE... REVIENS!...
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

JEANNE… REVIENS !...

La France est en danger

« Grand-pitié ! Jamais personne ne secourut la France si à propos et si heureusement que cette Pucelle, et jamais mémoire de femme ne fut si déchirée. » (Etienne Pasquier)

Il y a cinq siècles, la France était dans le même piteux état qu’aujourd’hui. Une jeune femme de 18 ans, choisie par la destinée, se porta à son secours. Quand elle intervint en 1429, la situation était des plus critiques… La guerre civile ravageait le pays et les Français étaient divisés en deux camps : Les Bourguignons et les Armagnacs. Son nom : Jeanne d’Arc. Sa devise : « Dieu premier servi ».

Née le 6 janvier 1412 à Domrémy, en Lorraine, très pieuse, elle grandit en pleine tourmente de la guerre de Cent Ans. A treize ans, elle déclare avoir entendu des voix célestes qui lui auraient donné l’ordre de ramener le Dauphin sur le trône et de libérer la France de la présence anglaise. Elle résiste pendant quatre ans avant de répondre à cet appel. Obéissant à ces voix, elle part à Vaucouleurs pour rencontrer le capitaine Robert de Baudricourt et le convaincre de l’aider à obtenir une audience auprès du Dauphin.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 64 - 84 sur 708
Joomla Templates by Joomlashack