Manifestations
LE GAULLISME AUJOURD'HUI. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LE GAULLISME AUJOURD’HUI.

Je suis effaré par ce que j’entends sur les médias : Le combat droite-gauche continue allègrement à nous embrumer l’esprit. Nos hommes politiques ne savent plus ce qu’ils représentent vraiment. Au fil des années, la Cinquième République a été vidée de son sens par une foule de politiciens avides de pouvoir et de commodités.

Je rappelle pour ceux à qui cela aurait échappé que la cinquième République fut conçue comme une royauté dont le monarque temporaire était élu directement par le peuple pour 7 années. Il pouvait se représenter. Il ne devait pas émaner des partis politiques. Ces derniers présentaient leurs candidats au Parlement et au Sénat. Le Président de la République était pour ces raisons le représentant de tous les Français. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Lire la suite...
 
REPONDEZ MONSIEUR DUPONT! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

Répondez, Monsieur DUPONT !

« La tolérance est la vertu du faible » (Marquis de Sade).

Lors de la commémoration nationale qui eut lieu le 13 novembre 2016 devant les divers sites où les barbares islamistes ont frappé, la bêtise humaine s’est exprimée ce jour là en la personne de Michael Dias, fils du Portugais Manuel Dias, tué devant le Stade de France un an auparavant.

Dans le seul discours prononcé durant tout l’hommage –ce qui laisse supposer qu’il avait soigneusement été sélectionné- ce « fils humaniste » choisit de faire l’apologie de la tolérance et de l’intégration en déclarant : « Nous devons nous efforcer de combattre la stigmatisation et la division ; l’intégration est la solution » avant de conclure par un vibrant : « Vive la tolérance ! »… négligeant ainsi cette suprême mise en garde d’Aristote « Tolérance et apathie sont les dernières vertus d'une société mourante ».

Lire la suite...
 
NOTRE SOUMISSION AUX USA. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

NOTRE SOUMISSION AUX USA.

Je me régale, je me délecte, vous ne pouvez pas savoir à quel point, d’entendre les médias, les hommes politiques adeptes du politiquement correct nous parler aujourd’hui de souveraineté et d’indépendance. Ceux qui, il y a encore peu de temps, vouaient aux enfers ceux qui osaient en parler sont devenus presque les champions du patriotisme. Auraient-ils peur de quelque chose ? Je n’ose y croire.

Il aura suffit de l’élection de Monsieur Donald Trump pour qu’ils effectuent un demi-tour parfait. Les ordres venaient bien de l’Amérique.

Nous n’avons jamais cessé de le proclamer. Chaque nation doit pouvoir sans restriction disposer de ce droit inaliénable de pouvoir décider de son propre destin.

Lire la suite...
 
UNE LUEUR D'ESPOIR. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

UNE LUEUR D’ESPOIR.

L’élection de Monsieur Donald Trump n’a laissé personne indifférent. Certains se réjouissent, d’autres manifestent. Entre parenthèses, ces manifestations ne sont pas spontanées. Elles sont organisées. Par qui, je n’en sais rien mais il est certain que ceux qui protestent contre le résultat d’une élection voulue par le peuple sont des gens qui n’ont aucune idée de ce qu’est la démocratie.

En ce qui me concerne, vous le savez, j’aime les cultures, les cultes et les variétés de l’espèce humaine. Je crois qu’il faut que chaque pays garde ses spécificités cultuelles et culturelles. Si nous imaginions la planète complètement métissée, garderait-elle ces attraits que nous admirons tous en visitant chacune d’entre elles en touristes.

Pour moi, il n’y a de places que pour les nations.

Qu’est-ce qu’une nation ?

Lire la suite...
 
LA CLAQUE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA CLAQUE.

Le peuple américain vient de donner une claque retentissante et bien méritée à ces prétendues élites qui, du haut de leur situation sociale, se disent compétentes et se croient irremplaçables dans la gestion d’un système qui leur assure privilèges et profits aux dépends de ceux qui le font fonctionner par leur travail. Tous ces brasseurs de vent : économistes, bureaucrates des sociétés anonymes, membres de sociétés de conseil ou de soi-disant réservoirs de pensées, publicistes, communicants, valets médiatiques, … se sont vus signifier de prendre la porte. De se coltiner enfin : la réalité rugueuse à étreindre. Mais méfions-nous, sortis par la porte, ils vont revenir par la fenêtre avec leur mépris pour ceux qui ne votent pas comme ils le voudraient.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 37 - 45 sur 706
Joomla Templates by Joomlashack