Bibliothèque MPFID
LA KAHENA, JEANNE D'ARC BERBERE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

« LA KAHENA »

« Jeanne d’Arc berbère »

Un des caractères particuliers de nos romans, écrivaient les Goncourt en janvier 1861, ce sera d’être les romans les plus historiques de ce temps-ci, les romans qui fourniront le plus de faits et de vérité vraies à l’histoire morale du siècle ».

Ils ont affirmé, à maintes reprises, que leur roman était une œuvre d’observation et que « l’idéal du roman, c’est de donner avec l’art la plus vive impression du vrai humain quel qu’il soit ».

C’est cette conception du roman qui m’a incité en 1982 avec « Les larmes de la passion » puis, en 1990 avec « Afin que nul n’oublie » à écrire, sous cette forme, l’Histoire de l’Algérie française en incorporant aux faits et aux événements, rigoureusement réels, des personnages de fiction.

En 1984, j’avais également fait paraître un roman historique « La Princesse berbère » (La Kahéna) qui contait à travers des faits réels la fabuleuse épopée de cette reine berbère qui s’opposa avec grandeur, au VIIème siècle, à l’invasion arabe de l’Afrique du Nord. Cet ouvrage obtint le prix « Mare Nostrum » et connut un vif succès auprès de la communauté berbère de France et celle des Français originaires d’AFN, passionnés qu’ils sont par l’histoire de ce pays qu’ils ont aimé au-delà de la raison…

Lire la suite...
 
LE LIVRE DE PHILIPPE DE VILLIERS. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LE LIVRE DE PHILIPPE DE VILLIERS.

Je viens d’acheter et de lire le dernier livre de Philippe de Villiers intitulé :

« Le moment est venu de dire ce que j’ai vu ».

J’ai retrouvé le Philippe de Villiers que j’aime. Son honnêteté, sa droiture mais aussi sa vision des peuples font que je peux affirmer aujourd’hui que celui que les Français, englués dans des relents de doctrine marxiste et par médias interposés, ont démoli lorsqu’il se présentait aux élections, avait mille fois raison. Les français se sont tirés une balle dans le pieds.

Ce livre est basé sur des faits réels. Le style est de plus excellent. Composé de petits chapitres. Il est très facile à lire et à comprendre. Lu dans le système corrompu actuel, il ressemble à un bain de jouvence pour la France et les français. Il démontre qu’il y a encore des hommes dignes de ce nom dans notre pays.

Nous aurions eu besoin d’un homme comme lui. Il est sensible, humaniste, réaliste, honnête. De plus il sait ce qu’il veut. Les français auraient du voter pour lui.

Quant à moi, j’espère qu’il reviendra en politique.

Je vous recommande à toutes et à tous d’acheter et de lire ce livre qui vous donnera une idée des monstres qui nous gouvernent.

Ce ne sont pas les grèves qui amélioreront votre pouvoir d’achat mais la qualité de notre futur président et uniquement celle-ci.

Et maintenant, bons achats et bonne lecture.

Georges Martin.

 

 

 

 

 
LES ANNEES SARKORY Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

Yves-Marie Laulan a été successivement au cabinet de Michel Debré, secrétaire national du RPR, président du comité économique de l’OTAN et professeur à Sciences Po, à l’ENA et à Paris II. Il préside aujourd’hui l’Institut de Géopolitique des Populations.

Les Années Sarkozy

5 ans perdus pour la France ?

Le jugement que l’on est en droit de porter sur le mandat de Nicolas Sarkozy ne peut être que globalement négatif, comme l’aurait dit en d’autres temps Valéry Giscard d’Estaing, autre président sortant malheureux.

Car que d’occasions perdues, que de possibilités inexploitées !

Lire la suite...
 
LE CAMP DES SAINTS. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

" Le Camp des Saints " de Jean Raspail, éditions Robert Laffont

 

Paru en 1973, réédité plusieurs fois, il reprend ces jours-ci la première place des commandes et des étals de libraires. Car c'est un roman féroce et prémonitoire. Féroce par les portraits qui y sont brossés, décapants comme chez La Bruyère, de ceux que la décadence intellectuelle et spirituelle de l'Occident a contaminés, et de ceux qui les manipulent. Cruel par la rareté de quelques uns, de héros hors mode, pour nous assurer que la lucidité et l'instinct de conservation ne nous ont pas tous désertés. Et parfois hilarant, hélas, dans les propos ou discours aussi vrais que nature des dupes et des metteurs en scène, plus révélateurs qu'une page de Proust. Prémonitoire par le thème : une flotte de navires rouillés emporte un million d'émigrants des bords du Gange vers le paradis occidental. Cette aventure, accompagnée par l'incurie, puis la liesse humanitaire des habitants des pays de destination, tourne en France quand s’ouvre le cheval de Troie, en drames grotesques ou dérisoires ; d'autres, personnelles et grandioses, suivent l'atroce tragédie-mutation finale. Pour ceux qui ont déjà lu, et ceux qui vont, qui doivent lire ce roman, ce résumé s'arrête là. Quelques extraits pourtant ne sont pas superflus : Dans la guerre des ondes, le commentaire masque toujours l'évènement, selon le principe qu'un auditeur qui croit réfléchir à l'écoute du maître à penser devient plus malléable que celui qu'on laisse réfléchir à sa guise.

 

Lire la suite...
 
LIVRE D'ANDRE FONTAINE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

Quelques réflexions à propos du livre d’André Fontaine Mai 68 dans l’histoire

Editions l’Harmattan 309 pages – 21,50 €

L’auteur a fait le choix d’insérer les péripéties qui semblèrent un moment ébranler la France tout au long du mois de mai 1968, longtemps perçues comme une perturbation festive et éphémère, dans une évocation plus large de l’histoire du mouvement ouvrier et de ses fondements philosophiques et sociologiques. Par ce volontaire et méthodique recul, il analyse avec pertinence et lucidité non seulement la période proprement dite, mais également ses causes, ainsi que ses conséquences sur lesquelles, quarante ans après, il importe de se pencher. Il ne croit pas si bien dire en attribuant à ces évènements le terme de « révolution ». Car, s’ils n’ont pas dans l’instant même, puis au-delà, bouleversé de fond en comble l’ordre politique et social sur lequel leurs protagonistes s’acharnèrent quelques semaines, ils ne l’ont pas moins incrusté de morsures profondes, qui, loin de s’être cicatrisées, ne cessent de se raviver et de réaffirmer leur empreinte.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 Suivante > Fin >>

Résultats 1 - 9 sur 10
Joomla Templates by Joomlashack