Réactions Militantes
LA POLITIQUE DU PEUPLE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA POLITIQUE DU PEUPLE.

 

Elle est très simple dans la plupart des cas. Elle se résume à : « Elle est belle, il est sympa, il parle bien, donc je vote pour elle ou pour lui ».

Ce n’est pas comme cela qu’on peut construire un grand pays démocratique.

Je suis époustouflé lorsque j’apprends par les médias, quelles sont les tendances populaires par rapport à l’élection présidentielle de 2017.

Aujourd’hui, les résultats sont sensiblement les suivants :

1- Emmanuel Macron.

2- François Fillon.

3- Marine le Pen.

Les électeurs devraient d’abord se poser un certain nombre de questions, avant de se prononcer.

Lire la suite...
 
JOYEUX NOEL! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

Mes chers compatriotes,

C’est avec beaucoup d’émotion que je vous souhaite un joyeux Noël. Emotion ? Parce que je sais que beaucoup parmi vous seront obligés de traverser la fête de la Nativité dans les d’angoisses et les soucis.

Cette fête représente ce que nous sommes. C’est la spiritualité qui a forgé notre France depuis Clovis. Même si vous n’êtes pas croyants, elle représente notre berceau commun. C’est au milieu de la chrétienté que nous sommes nés. Nous ne devons pas l’oublier.

Essayons de mettre de coté nos misères, en ce jour de Célébration et d’Espérance, transmis depuis deux milles ans par la foi chrétienne.

Méditez sur tout cela !

Joyeux Noël à toutes et à tous!

 
LETTRE OUVERTE A MONSIEUR FRANCOIS HOLLANDE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LETTRE OUVERTE A MONSIEUR FRANCOIS HOLLANDE.

Monsieur le Président,

Je n’ai jamais voté socialiste et je ne le ferai jamais. J’ai bien connu les travers du socialisme derrière le rideau de fer pendant la guerre froide. Il ne faut pas me raconter d’histoires. De plus, je ne suis pas un conformiste.

J’ai écouté votre discours de renoncement avec attention. C’était celui d’un homme touché par la disgrâce. Il ne manquait pas de panache. Mais c’est tout !

Je me souviens d’une émission télévisée et prémonitoire à laquelle vous participiez ainsi que Charles Pasqua. Vous expliquiez comment il fallait faire pour produire des richesses. Cela énervait beaucoup Charles Pasqua. Il vous a interrompu de la manière suivante : « Taisez-vous Hollande ! Vous êtes un apparatchik ! Vous n’avez jamais rien fait de vos dix doigts et vous voulez apprendre à ceux qui travaillent comment il faut faire pour gagner de l’argent » !

Oui, je ne pense pas que vous soyez un mauvais homme. Je pense plutôt que vous avez été porté vers des fonctions pour lesquelles vous n’étiez pas bien préparé, sans avoir préalablement été confronté sous forme de prises de risques en engageant vos biens personnels et votre vie familiale dans la vie pratique de tous les jours, comme n’importe quel créateur de PME. Si vous l’aviez fait pendant au moins dix ans, vous auriez été capable de performances inconnues à ce jour.

Lire la suite...
 
LA VICTOIRE DE FRANCOIS FILLON. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA VICTOIRE DE FRANCOIS FILLON.

Sur un plan tactique François Fillon a remarquablement caché son jeu jusqu’au 1er tour des primaires, pour finalement l’emporter de façon magistrale.

Il a parlé de souveraineté mais de manière floue. S’agit-il d’une impossible souveraineté européenne ? S’agit-il d’une souveraineté nationale ? Ce n’est pas clair. Je pense que le sujet est déterminant et primordial. Il n’y a que la souveraineté nationale qui puisse être effective.

S’il veut renforcer l’unité de LR, je crois que ce sera le point de division maximal.

Pour être compris, je dois effectuer un retour en arrière :

Le RPR, parti gaulliste, dont je faisais partie, était en perte de vitesse. Il était gaulliste donc souverainiste.

Lire la suite...
 
LE GAULLISME AUJOURD'HUI. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LE GAULLISME AUJOURD’HUI.

Je suis effaré par ce que j’entends sur les médias : Le combat droite-gauche continue allègrement à nous embrumer l’esprit. Nos hommes politiques ne savent plus ce qu’ils représentent vraiment. Au fil des années, la Cinquième République a été vidée de son sens par une foule de politiciens avides de pouvoir et de commodités.

Je rappelle pour ceux à qui cela aurait échappé que la cinquième République fut conçue comme une royauté dont le monarque temporaire était élu directement par le peuple pour 7 années. Il pouvait se représenter. Il ne devait pas émaner des partis politiques. Ces derniers présentaient leurs candidats au Parlement et au Sénat. Le Président de la République était pour ces raisons le représentant de tous les Français. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Lire la suite...
 
REPONDEZ MONSIEUR DUPONT! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

Répondez, Monsieur DUPONT !

« La tolérance est la vertu du faible » (Marquis de Sade).

Lors de la commémoration nationale qui eut lieu le 13 novembre 2016 devant les divers sites où les barbares islamistes ont frappé, la bêtise humaine s’est exprimée ce jour là en la personne de Michael Dias, fils du Portugais Manuel Dias, tué devant le Stade de France un an auparavant.

Dans le seul discours prononcé durant tout l’hommage –ce qui laisse supposer qu’il avait soigneusement été sélectionné- ce « fils humaniste » choisit de faire l’apologie de la tolérance et de l’intégration en déclarant : « Nous devons nous efforcer de combattre la stigmatisation et la division ; l’intégration est la solution » avant de conclure par un vibrant : « Vive la tolérance ! »… négligeant ainsi cette suprême mise en garde d’Aristote « Tolérance et apathie sont les dernières vertus d'une société mourante ».

Lire la suite...
 
NOTRE SOUMISSION AUX USA. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

NOTRE SOUMISSION AUX USA.

Je me régale, je me délecte, vous ne pouvez pas savoir à quel point, d’entendre les médias, les hommes politiques adeptes du politiquement correct nous parler aujourd’hui de souveraineté et d’indépendance. Ceux qui, il y a encore peu de temps, vouaient aux enfers ceux qui osaient en parler sont devenus presque les champions du patriotisme. Auraient-ils peur de quelque chose ? Je n’ose y croire.

Il aura suffit de l’élection de Monsieur Donald Trump pour qu’ils effectuent un demi-tour parfait. Les ordres venaient bien de l’Amérique.

Nous n’avons jamais cessé de le proclamer. Chaque nation doit pouvoir sans restriction disposer de ce droit inaliénable de pouvoir décider de son propre destin.

Lire la suite...
 
UNE LUEUR D'ESPOIR. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

UNE LUEUR D’ESPOIR.

L’élection de Monsieur Donald Trump n’a laissé personne indifférent. Certains se réjouissent, d’autres manifestent. Entre parenthèses, ces manifestations ne sont pas spontanées. Elles sont organisées. Par qui, je n’en sais rien mais il est certain que ceux qui protestent contre le résultat d’une élection voulue par le peuple sont des gens qui n’ont aucune idée de ce qu’est la démocratie.

En ce qui me concerne, vous le savez, j’aime les cultures, les cultes et les variétés de l’espèce humaine. Je crois qu’il faut que chaque pays garde ses spécificités cultuelles et culturelles. Si nous imaginions la planète complètement métissée, garderait-elle ces attraits que nous admirons tous en visitant chacune d’entre elles en touristes.

Pour moi, il n’y a de places que pour les nations.

Qu’est-ce qu’une nation ?

Lire la suite...
 
LA CLAQUE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

LA CLAQUE.

Le peuple américain vient de donner une claque retentissante et bien méritée à ces prétendues élites qui, du haut de leur situation sociale, se disent compétentes et se croient irremplaçables dans la gestion d’un système qui leur assure privilèges et profits aux dépends de ceux qui le font fonctionner par leur travail. Tous ces brasseurs de vent : économistes, bureaucrates des sociétés anonymes, membres de sociétés de conseil ou de soi-disant réservoirs de pensées, publicistes, communicants, valets médiatiques, … se sont vus signifier de prendre la porte. De se coltiner enfin : la réalité rugueuse à étreindre. Mais méfions-nous, sortis par la porte, ils vont revenir par la fenêtre avec leur mépris pour ceux qui ne votent pas comme ils le voudraient.

Lire la suite...
 
ELECTION AMERICAINE0 Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

ELECTION AMERICAINE.

Chers amis,

Il s'est passé hier aux Etats Unis d'Amérique un événement d'une portée considérable dont nous ne pouvons pas encore mesurer l'ampleur.

Avec la politique menée par le président de la fédération de Russie, la nécessaire réorganisation du monde va pouvoir maintenant s'engager sous les meilleures auspices.

Compte tenu de l'organisation actuelle de l'Union européenne, il est devenu absolument clair depuis aujourd'hui, que la France, et la France seule en premier lieu, à le rôle prépondérant à jouer dans cette réorganisation.

De même qu'il est clair, absolument clair, que dans notre pays, les patriotes, les souverainistes, les seuls respectueux des droits nationaux et du droit international, sont la clef de voûte, la seule clef de voûte capable, en dotant la France d'institutions essentiellement nationales, en retrouvant sa grandeur et son rang, de jouer ce rôle capital dans le monde.

Nous ne pouvons pas reculer devant cette tâche salutaire entre toutes.

Qu'on le veuille ou non, c'est comme cela que cela doit être car la France, de par sa position géographique, est au barycentre de toute politique mondiale.

Amitié à toutes et à tous,

Bernard Chalumeau.

 

 
A QUOI SERT LE SOCIALISME? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
Écrit par Georges Martin   

A QUOI SERT LE SOCIALISME ?

De mémoire d’homme, lorsqu’un socialiste gagne le pouvoir dans un pays quelconque, il veut régner sur tout et interdit de plus en plus de choses. Il pense qu’en faisant des lois et encore des lois, il débarrassera la nation de ses tares naturelles. Seule sa pensée est la bonne.

En fait, plus un pouvoir socialiste demeure à la tête d’un pays, plus le pays s’enfonce dans un régime totalitaire. C’est historique.

Qu’on me cite un seul pays au monde, où le socialisme est arrivé au pouvoir et qui ait vu le niveau de vie de ses habitants s’améliorer ! Certains pays producteurs de pétrole ont pu faire illusion pendant un temps mais cela n’a jamais duré. Une économie qui n’est basée que sur les revenus pétroliers dépend du marché donc du prix du baril de pétrole. S’il descend, le pays croule sous les pénuries.

Les fins de ces régimes seront toujours catastrophiques.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivante > Fin >>

Résultats 31 - 45 sur 526
Joomla Templates by Joomlashack