LA SOCIETE IDEALE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

LA SOCIETE IDEALE.

Si nous voulons envisager l’avenir, il est nécessaire de comprendre le passé car l’avenir en est le prolongement. Notre présent est fait de la qualité de celui-là.

De cette vérité doit découler l’ensemble de nos réflexions.

Depuis l’antiquité, toutes les civilisations se sont organisées de la manière suivante :

1- Un pouvoir temporel sans lequel il n’y aurait aucune économie efficace dans la société.

2- Un pouvoir spirituel, sans lequel la morale ne pourrait être enseignée véritablement et sans lequel le pays ne pourrait-être unifié.

En étudiant les histoires des civilisations qui nous ont précédés, on arrive à l’observation suivante : pour qu’une civilisation soit à son apogée, il faut que ces deux pouvoirs indépendants soient de forces équivalentes. Si par malheur, l’un des deux prend le pas sur l’autre, il y a décadence soit par relâchement excessif des mœurs soit par désintérêt de la vie matérielle.

 

En étudiant les histoires des civilisations qui nous ont précédés, on arrive à l’observation suivante : pour qu’une civilisation soit à son apogée, il faut que ces deux pouvoirs indépendants soient de forces équivalentes. Si par malheur, l’un des deux prend le pas sur l’autre, il y a décadence soit par relâchement excessif des mœurs soit par désintérêt de la vie matérielle.

Dans le monde actuel, on peut remarquer que les pays qui fonctionnent le mieux sont ceux qui répondent à cette condition ou qui s’en approchent.

Si, dans un pays, il se trouve que plusieurs religions cohabitent, l’unité de celui-ci devient impossible puisqu’une partie des habitants pense autrement que l’autre. La nation ne peut donc pas faire son unité et devient très difficile ou impossible à gouverner. L’un des pouvoirs spirituels cherchera toujours à dominer et finira par imposer sa croyance à ceux qui auront abandonné la leur. Ce sera alors un changement radical de civilisation.

Les musulmans cherchent à éradiquer les autres religions de leurs pays pour cette raison.

La laïcité tant glorifiée, issue d’une idée très généreuse, nous aura donc, en moins d’un siècle, placé dans la situation où nous nous trouvons, c’est-à-dire dans l’impossibilité de gouverner notre pays qui a aussi perdu son âme.

Les musulmans quant à eux font face à un très grand problème. Le spirituel et le temporel sont étroitement liés. Comme une religion par définition est une prise de pouvoir sur la pensée individuelle obtenue par la répétition de rites, le temporel est considérablement affaibli dans la religion musulmane au point d’être entièrement inféodé au spirituel. Il leur faut donc faire évoluer celle-ci vers une indépendance des deux pouvoirs en essayant de les amener à être de même force. Ils doivent naturellement se créer un clergé qui leur fait cruellement défaut.

Si les musulmans arrivent à faire cela ils deviendront redoutables économiquement.

Si les musulmans n’y arrivent pas, alors je crains qu’à terme ils ne supplantent nos civilisations décadentes qui par la force des choses verront le spirituel gagner la partie par le nombre alors que le temporel la perdra entraînant ainsi les peuples qui auront accepté cela vers la ruine et la misère. Les musulmans se seront alors tirés une balle dans le pieds car c‘est l’Occident qui les fait vivre actuellement. Ils retourneront vers une précarité faite de disettes qui pourrait bien à terme recouvrir la planète mais après avoir ruiné nos économies.

Quant à nous, la situation dans laquelle nous sommes, ressemble actuellement à un imbroglio qu’il me parait difficile de démêler. Ce sont les marxistes qui sont responsables de cette situation. Ils voulaient mettre en place une internationale prolétarienne patronnée par le Dieu Karl Marx. Ils savaient que pour qu’un pays fasse son unité il n’y avait de place que pour un seul Dieu. Il fallait donc détruire la religion en place. Ils s’y sont employés avec succès. J’étais enfant mais je m’en souviens.

C’est la formation religieuse depuis l’enfance qui crée l’unité d’une nation en entrainant la population de cette nation à avoir les mêmes reflexes dans telle ou telle circonstance et si cet enseignement n’est plus dispensé le pays sera prêt à se faire conquérir soit militairement soit cultuellement.

C’est ce qui se passe en France.

Cela arrange bien les mondialistes car lorsqu’une nation perd son indépendance, ils peuvent en faire ce qu’ils veulent.

Je crains que les peuples européens deviennent dans tous les cas de simples moutons gardés par quelques bergers qui seront les seuls à posséder les clefs des pâturages.

Prenons conscience de ce qui nous arrive et réagissons.

Votons pour les souverainistes !

Vive la France libre, indépendante et souveraine !

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack