LE DEUXIEME TOUR DES ELECTIONS DEPARTEMENTALES. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

LE DEUXIEME TOUR DES ELECTIONS DEPARTEMENTALES.

La campagne pour le deuxième tour des élections départementales m’a laissé un arrière goût amer dans la bouche. Les Français n’auraient-ils pas encore compris ?

En effet, les interventions haineuses de Monsieur le Premier Ministre prenant une part considérable dans le débat politique, nous démontre une fois de plus, que le PS bien qu’il s’en défende est un parti non démocratique qui a conservé dans sa pensée toute la base marxiste. Quand quelque chose ne correspond pas à ses idées, il l’interdit. C’est plus simple. Il n’accepte pas que quelqu’un puisse penser différemment que lui. Fort heureusement, les Français ne l’on pas suivi.

Monsieur Le Premier Ministre n’est plus au service de tous les Français, il est au service du PS, ou tout au moins de ce qu’il en reste. Il a encouragé un front républicain qui n’a été suivi que très partiellement.

Je rappelle ici qu’en dehors des pays producteurs de pétrole où il n’est pas nécessaire de travailler dur pour survivre, jamais un pays ne s’est enrichi lorsque les socialistes marxistes sont arrivés au pouvoir. Les Français semblent enfin l’avoir compris.

Par contre, ce qu’ils n’ont pas compris c’est que la politique menée par l’UMP dans le passé est aussi à l’origine de notre situation économique. Ils ont donc revoté pour ceux qu’ils avaient déjà éconduits et redonné une majorité UMP/UDI dans les conseils départementaux. On prend les mêmes et on recommence. Quelle incompréhension ! Je rappelle que le dernier mandat de Nicolas Sarkozy s’est soldé par une augmentation de notre endettement de 500 milliards d’euros et par la forfaiture du traité de Lisbonne, par lequel, il faisait voter la constitution européenne que les Français avaient refusée lors du référendum du 29 mai 2005. Il modifia la Constitution et fit passer devant le Parlement qui lui était tout dévoué la constitution européenne. Il ne faut pas s’étonner si les Français votent de moins en moins.

Le Front National / Rassemblement Bleu Marine, a quant à lui réussi l’exploit dans des élections de proximité où il ne disposait que d’un seul sortant à s’implanter durablement dans le paysage politique Français. Je rappelle qu’en général les Conseillers Départementaux sont aussi Maires et qu’ils sont déjà largement connus. Cette implantation territoriale est une vraie réussite. Plus aucune élection future ne sera la même.

Monsieur Nicolas Sarkozy a donné de l’UMP un air triomphant. A mon avis, il s’avance beaucoup trop. Il sera obligé de se rapprocher du Front-National / Rassemblement Bleu Marine ou de ses idées lorsqu’il s’apercevra que la politique qu’il entend mener sera aussi inefficace à quelques détails près que celle de François Hollande. Il veut se représenter à l’investiture suprême. Comment peut-on envisager de reconduire un homme qui a été désavoué par le peuple en raison d’une politique destructrice ? L’UMPS soutien la Fédération Européenne. Ils sont pour l’abandon de notre souveraineté au détriment de ce qui est bon pour nous. A part quelques-uns des membres éminents de l’UMP, la grande majorité d’entre eux s’est ralliée au traité de Lisbonne. Ils n’ont même pas protesté.

Nicolas Sarkozy essayera de prendre dans son programme quelques idées du FN mais, il faut se rappeler qu’il est toujours meilleur d’utiliser un original, qu’une copie.

Comment peut-on croire qu’il soit possible d’améliorer nos conditions de vie en s’en remettant à d’autres qui ont leurs propres intérêts ? C’est stupide.

Si François Hollande était un vrai démocrate, devant une telle déroute, il donnerait immédiatement sa démission car il n’est plus légitime.

Je me souviens des gentils qualificatifs donnés par les marxistes au Général de Gaulle : dictateur, fasciste, orgueilleux, etc.. C’est pourtant lui qui démissionna après un référendum non obligatoire qu’il avait lui-même décidé car il ne se sentait plus légitime. Ce fut le seul, sous la Cinquième République, à avoir ce courage. Malgré ses quelques défauts, comme tout un chacun, il fut le seul président vraiment républicain de toute la Cinquième République.

Pour nous, seule la France compte.

Qu’on se le dise !

Il est évident que les résultats de ce deuxième tour ne sont pas suffisamment probants pour obliger le gouvernement à infléchir sa politique à 180 degrés. Nous allons donc nous enfoncer davantage. Les Français s’ils continuent à voter de cette manière vont en arriver à être dans une situation révolutionnaire qu’ils seront les premiers à regretter. Quant à moi, je ne peux pas hélas, être plus royaliste que le Roi et tout faire à leur place. Mon engagement est au maximum de ce que je peux faire. Par leurs votes depuis des décennies, ils nous ont placés dans la situation que tout le monde connait. Il serait temps qu’ils s’en rendent compte.

Ils ont fait confiance à des hommes politiques cachés derrière des mots paravents, qui dissimulaient leur vraie nature. Ils ont voté en vertu de bons sentiments. Il leur faudra dorénavant réfléchir profondément à ce qui leur est proposé. Pour cela, ils devront s’engager en politique et participer à des réflexions collectives. Je vous le dis, c’est un travail de longue haleine mais c’est la seule méthode. Il est aussi nécessaire de s’imprégner de notre Histoire. Sans elle il n’est pas possible de comprendre le présent et à plus forte raison d’envisager le futur.

Vive la France libre, indépendante et souveraine !

Georges Martin.

 

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack