PAUVRE GRECE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 1
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

PAUVRE GRECE !

Nous y voilà ! C’est le moment de l’acharnement thérapeutique. Ils savent tous que l’accord, quel qu’il soit, n’aura aucune efficacité. On reporte l’échéance de la sortie grecque de l’Euro. Peu importe les malheurs engendrés, l’Europe Fédérale doit tenir.

Les Grecs sont les Grecs avec leurs qualités et leurs défauts comme tout un chacun. Ils font partie de la zone climatique chaude de l’Europe qui pour cette simple raison ne prédispose pas au dynamisme.

Pourquoi ne pas les laisser revenir à leur monnaie d’origine : le drachme. Ils pourraient ajuster ainsi la parité de leur monnaie avec l’euro. Cela résoudrait bien des problèmes.

Nous allons assister avec la Grèce à ce qui va arriver à tous les pays européens qui ne seront pas au sommet ou qui n’auront pas pu réaliser les efforts nécessaires de « redressement ». Les uns après les autres, ils connaitront l’humiliation, la ruine financière, etc.. et pour finir la soumission.

Je rappelle que dans une fédération d’états, qui est en réalité une féodalité, le pays le plus dynamique est celui qui finit par dominer et imposer sa loi. Ce sera donc l’Allemagne le grand vainqueur.

L’Europe actuelle ressemble à un pion dans le combat pour la suprématie mondiale. Elle se bat dans un système capitaliste sans pitié où l’homme n’a plus sa place sauf pour y être corvéable et serviable à merci. Il semble évident que les Etats-Unis soient à l’origine de cette nouvelle féodalité destinée à servir leurs intérêts. L’homme y est oublié totalement. Notez bien que je ne reproche pas aux Américains de défendre leurs intérêts. Je reproche aux pays européens de ne pas défendre les leurs en bradant leurs indépendances.

La Grèce va encore une fois être frappée par un nouveau tour de vis qui va faire souffrir un très grand nombre de gens. On a déjà rogné les retraites et baissé les salaires. Que de malheurs auraient pu être évités si les concepteurs de l’Europe avaient été simplement un peu humanistes !

Etes-vous prêts à baisser de nouveau votre pouvoir d’achat ? Je ne le pense pas. 5 à 6 millions de Français vivent au dessous du seuil de pauvreté. Maintenir, à tous prix, la Grèce dans l’euro nous appauvrira mais n’enrichira pas le peuple grec qui ne pourra en aucun cas changer sa mentalité en quelques années ni son climat.

Il est intéressant de remarquer que ni François Hollande ni Nicolas Sarkozi n’ont agi dans l’intérêt du peuple de France. Nous chutons de plus en plus vite. Les chefs d’états européens freinent du mieux qu’ils peuvent en espérant une adhésion populaire qui ne viendra pas tout simplement parce que cette Europe financière s’est faite sans elle.

Alors, une solution s’impose d’elle-même : revenir aux monnaies nationales au sein d’une Europe des Nations qui deviendra un marché préférentiel.

Pour l’heure, je me sens Grec. Ce peuple au grand passé qui est obligé de s’humilier devant d’autres peuples au passé incertain ne devrait plus être traité de la sorte. Il faut supprimer les causes des tous ces endettements. En tête, loin devant les autres, se trouve la monnaie unique.

Combien de temps encore les peuples européens vont-ils devoir souffrir ? Devront-ils être libérés par les urnes ou par la force ? Je crois tout simplement que la sagesse devrait imposer à la finance qui nous dirige depuis l’ombre, une réflexion de fond sur le sujet pour qu’elle en tire les conséquences.

Vive la France libre, indépendante et souveraine !

Georges Martin.

 

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack