LES FORCES EN PRESENCE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

LES FORCES EN PRESENCE.

En France, le nombre des petits partis politiques est insoupçonné. Il est sensiblement le même que celui des petits chefs qui se complaisent dans un environnement où ils sont les maîtres du jeu. Attention ! Je ne dis pas que parmi ces petits chefs il n’y a pas de gens de grande qualité. Souvent, ils ne sont pas d’accord avec telle ou telle disposition prônée par un grand parti. Ils préfèrent travailler dans l’ombre.

Qu’en est-il en réalité ?

La situation française est telle, qu’avant de choisir son camp, il est nécessaire de bien comprendre quelles sont les origines de notre déchéance.

La suite de la révolution Française a entrainé l’épopée napoléonienne, ensuite la guerre de 1870, ensuite la guerre de 1914, ensuite la guerre de 1940 et pour finir les guerres de décolonisation, engendrées par l’Union Soviétique et le parti communiste Français, ont ruiné le pays. Il me semble nécessaire de rappeler tout cela pour mieux comprendre.

Le coup de grâce fut donné avec la volonté utopique des chefs d’états européens de constituer une Europe Fédérale. Cela signifiait que pour la réaliser il fallait que les pays les plus riches élèvent à leur niveau les pays européens les plus pauvres. Pour que cette démarche sacrificielle soit acceptée par ceux-là, il aurait aussi fallu que les sentiments d’appartenance à l’Europe soient supérieurs à ceux que nous portons tous à nos nations respectives.

Ce n’est manifestement pas le cas.

Pour s’en convaincre, il suffit de constater que chaque pays européen tire la couverture à lui.

Il semble possible que dans trois ou quatre cents ans, les pays pourraient être tentés de réunir leurs forces au fur et à mesure qu’une interpénétration des civilisations aura été effectuée par la facilité accrue des voyages, les mariages mixtes, etc.. L’Europe Fédérale pourrait-être ainsi mise en œuvre sans heurt. Nos descendants en décideront. Cependant, l’abandon de la diversité que nous représentons entraînera une grande tristesse. C’est cette diversité qui rend les choses attrayantes.

Si cela ne pouvait pas se faire, la France devrait continuer sur la belle phrase du Général de Gaulle : « On peut être grand, même sans beaucoup de moyen, il suffit d’être à la hauteur de l’histoire ».

Voulons-nous le bonheur de nos compatriotes ou courir de plus en plus après l’argent ? Il ne vous aura pas échappé que l’Europe qui est en construction est celle de l’argent… pour quelques-uns. Hélas !

Dans l’immédiat, la seule option valable et indolore est l’Europe Confédérale. C’est de cette manière que furent créés Concorde, l’Aérospatiale, Airbus, etc.. Chaque pays en fonction de ses intérêts propres pourrait ainsi accepter ou non de participer à tel ou tel projet commun. Chaque pays retrouverait sa monnaie et ses frontières au sein d’un grand marché préférentiel en attendant que les choses soient bien mures avant d’aller plus loin. Chacun pourrait ainsi ajuster la valeur de sa monnaie en fonction de son dynamisme et opter pour une amélioration de celui-ci.

Le plus difficile et le plus long à réaliser sans heurt est le changement des mentalités. Vouloir aller trop vite est dangereux voir même explosif. De plus, il y a la barrière des langues. Vouloir aller trop vite nous mènerait à la catastrophe, mais que de temps et de moments de bonheur perdus !

L’Europe doit aussi retrouver ses sources chrétiennes, car le pouvoir temporel doit toujours être accompagné d’un pouvoir spirituel unique. Ce dernier doit être équivalent en force au pouvoir temporel pour que le pays soit à son apogée. Aucun des deux pouvoirs ne doit prendre le pas sur l’autre. Il en a toujours été ainsi depuis la nuit des temps. C’est un déséquilibre entre ces deux pouvoirs qui a détruit tant de grandes civilisations. La domination du pouvoir spirituel sur le pouvoir temporel dans l’Islam n’a pas encore permis à celui-ci de développer une véritable civilisation.

Vous voyez bien que le duel droite-gauche n’a plus aucune raison d’être sous sa forme actuelle. Il ne sert que de faire-valoir pour distribuer des postes rémunérés.

Le véritable combat qui soit vital est aujourd’hui :

1- Etre pro Europe Fédérale.

2- Etre pro Europe Confédérale appelée aussi Europe des Nations.

Il faut passer par une Europe des Nations en établissant une charte précise et très étudiée.

Le choix vital pour les prochaines élections présidentielles est entre ces deux solutions.

Je vous indique quelques pistes :

- Les Républicains (IR) sont fédéralistes.

- Les Centristes (UDI) sont fédéralistes.

- Les Socialistes (PS) sont fédéralistes.

- Les Ecologistes (EELV) sont fédéralistes.

- Le Front National (FN) est pour une Europe des Nations.

- Le Rassemblement Bleu Marine (RBM) est pour une Europe des Nations.

- Agir pour la France (APF) est pour une Europe des Nations.

- Le Mouvement pour la France (MPF) est pour une Europe des Nations.

- Debout la France (DLF) est pour une Europe des Nations.

- L’Action Française (AF) est pour une Europe des Nations.

- De nombreux petits partis sont aussi pour une Europe des Nations.

Je ne cite pas le parti communiste car ce parti à la solde de l’URSS à démoli notre civilisation.

Je dois vous faire remarquer que Les Républicains qui sont issus du mariage de ce qui restait du RPR gaulliste (Souverainistes) et de l’UDF (Fédéralistes), tous deux alors en perte de vitesse, comporte encore en son sein une minorité de souverainistes qui luttent en interne sans pouvoir se faire vraiment entendre.

On peut dire que le pourcentage de Français hostiles à l’Europe Fédérale est croissant. Déjà le référendum sur le Traité Giscard le 29 mai 2005 avait été rejeté par le peuple de France avec une forte majorité. Cela n’a fait que s’accentuer depuis cette date. Hélas ! Nos hommes politiques n’en tiennent pas compte. Ils préfèrent afficher des noms qui laissent à penser que leurs mouvements sont démocratiques, sans, bien entendu, changer les hommes. Hélas ! Ce n’est que de façade.

Vous aurez remarqué que moi-même je suis pour cette Europe des Nations qui fut en son temps prônée par le Général de Gaulle (Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes). C’est la voie de la sagesse.

On vous dira : « Martin est raciste, fasciste, etc.. ». Les insultes classiques ! Rassurez-vous je ne suis rien de tout cela. Je réfléchis simplement aux problèmes de notre société et j’essaye d’apporter des réponses logiques. Vous devriez m’y aider.

Personne ne peut décider à la place d’un peuple de sa politique et de ses intérêts.

Il y a cependant une chose qui me perturbe : c’est le fait qu’un grand nombre de Français n’accepteraient jamais d’être obligés de demander l’autorisation de leurs voisins pour pouvoir repeindre leur salle à manger alors qu’ils ne s’inquiètent pas que d’autres pays puissent nous donner des ordres et gérer nos finances au niveau national.

Je crains qu’ils ne sachent plus ce qu’est la notion de patrie.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

APPEL A L’UNION DES INDEPENDANTISTES ET DES SOUVERAINISTES.

Je lance un appel à tous les petits partis, à toutes les femmes et hommes de bonne volonté pour qu’ils prennent contact avec moi afin d’organiser une grande réunion commune qui nous permettra de définir un plan de lutte sur des bases communes de manière à permettre une victoire de l’Europe des Nations en 2017. Cette victoire serait avant tout celle de la France et des Français.

Je crois hélas que c’est notre dernière chance.

Ecrivez-moi à l’adresse courriel suivante :

Cet e-mail est protégé contre les robots collecteurs de mails, votre navigateur doit accepter le Javascript pour le voir

Votre réponse devra avoir pour titre : Rassemblement des patriotes. Afin de faciliter le traitement du dossier.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack