TERRORISME? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

TERRORISME ?

Je me suis souvent posé la question suivante :

A partir de quel moment le terrorisme cesse-t-il d’exister pour devenir une guerre ?

La manière dont les actes terroristes sont réprimés me semble totalement inadéquate.

Quelle différence y-a-t-il entre le terrorisme et la guerre ?

1- Le terrorisme est une suite de petits conflits à l’intérieur d’un état qui peuvent être de semer l’insécurité par l’écriture de menaces ou bien par la pose de bombes.

2- La guerre est un conflit armé entre états.

Nous subissons des attaques répétées sur notre territoire, avec des morts, qui sont revendiquées par un état islamique. Il s’agit donc d’actes de guerre. Même si nos dirigeants ne veulent pas l’admettre, nous sommes dans cette situation.

Chaque terroriste arrêté est confié à la justice qui lui procurera un avocat. Il se défendra, il sera condamné sans doute à perpétuité et sortira de prison au bout de 20 ans, pour bonne conduite, à moins qu’il ne soit échangé. C’est aussi ridicule que si nous avions procuré à chaque prisonnier des guerres précédentes un défenseur tout simplement parce qu’il avait tué un adversaire au combat.

Lorsqu’on est attaqué militairement, il faut une réponse militaire.

Puisque la France est attaquée et envahie, je suggère dans les circonstances actuelles qu’elle prenne un avocat. L’idéologie de l’angélisme aveugle le peuple et ses dirigeants.

Pendant la guerre d’Algérie, l’adjudant qui me formait au combat me répétait tout le temps : « Tu vois Martin, pour savoir ce que tu dois faire, il faut te mettre mentalement à la place de l’adversaire et tu sauras ainsi comment parer ses coups éventuels. ».

Si j’étais islamiste et que mon but soit d’envahir le monde par la religion, je commencerais par me créer une base solide, un état. Je ferais en sorte d’être craint. J’organiserais des attentats que je revendiquerais. Je testerais ainsi la détermination de mes adversaires.

Parallèlement, je profiterais des circonstances provoquées par la stupidité des occidentaux qui ont mis à ma disposition des stocks d’armes modernes considérables grâce à la destruction de la Libye, la Syrie, l’Irak, etc.. Je profiterais de l’exode de tous ces peuples qui nous submergent, pour les infiltrer et je placerais au milieu des immigrants un maximum de djihadistes entrainés au combat de rues. Il s’agit en fait de mettre en place un cheval de Troie et d’attendre le moment propice pour l’activer.

Les islamistes de Daesh savent bien qu’ils ne pourront pas nous battre militairement dans une guerre conventionnelle, même s’ils peuvent tuer beaucoup d’entre nous. Ils préfèrent nous envahir préalablement de manière à ce que nous ne puissions pas nous servir de notre arsenal nucléaire. C’est très intelligent de leur part et très stupide du notre. Nous ne nous servirons pas de cet arsenal sur notre territoire. C’est évident !

Nous sommes déjà trop infiltrés. Il faudra peut-être avoir recours à une reconquista, comme en Espagne, hélas ! Oui, je dis hélas car il y a sur notre territoire des immigrés musulmans non radicaux qui vont souffrir à cause de notre faiblesse morale. Ils seront pris entre deux feux : leur désir de respecter nos lois et l’obligation d’aider les islamistes soit par la menace soit par fidélité à la religion musulmane. Il est presqu’impossible de séparer les bons des mauvais.

Oui, mes chers amis, qu’on le veuille ou non, nous sommes en guerre. La grande majorité de notre peuple ne le sait pas encore. Elle se met des œillères en espérant un miracle qui pourrait tout arranger. C’est plus commode. J’avais effleuré le sujet dans un texte qui figure sur le site du MPFID : « La troisième guerre mondiale est-elle commencée ? ».

Je ne crois pas que l’on puisse échapper à cette confrontation. Il est trop tard. Sommes-nous prêts ? Assurément non !

Les Français sont responsables de leur destin. Ils pratiquent la politique du café du commerce dans la plupart des cas. Ils ne devront s’en prendre qu’à eux-mêmes pour les malheurs qui s’annoncent.

Je recommande à tous nos lecteurs de bien réfléchir sur ce sujet. Le choix du prochain Président de la République Française sera déterminant. La femme ou l’homme providentiel ne devra pas sortir des rangs des fédéralistes ni de l’administration. C’est sur. Elle ou il devra sortir des rangs des patriotes.

C’est le seul chemin possible pour notre pays. Dans le cas contraire, la France pourrait bien mourir.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack