SCHENGEN OU L''ECHEC D'UNE IDEOLOGIE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

SCHENGEN OU L’ECHEC D’UNE IDEOLOGIE.

Je voudrais bien qu’on m’expliqua les raisons pour lesquelles les fédéralistes semblent si surs dans la réussite de cette Europe multiculturelle et multiconfessionnelle.

Comment des hommes politiques ont-ils pu adhérer à une telle utopie ? Comment ne se sont-ils pas rendu compte que les peuples européens étaient très différents les uns des autres ? Comment n’ont-ils pas compris que créer un peuple européen, avec des pays dont les langues parlées sont si différentes, était impossible sans casse?

Ou bien il s’agit d’inculture ou bien il s’agit de trahison.

L’absence de politique européenne avec des frontières passoires démontre qu’à vouloir aller trop vite détruit des nations millénaires et nous met à la merci de tous nos concurrents.

Je le répète, il ne faut pas faire d’Europe Fédérale. Nous ne sommes pas prêts. Il faut passer par une Europe Confédérale.

L’envahissement de l’Europe par des quantités impressionnantes d’immigrants démontre que celle-ci n’a pas réussi à faire respecter ses frontières. Seules les nations le peuvent. Dans le cas présent, il ne s’agit plus d’immigration mais de remplacement de population avec, en plus, le risque d’un cheval de Troie Islamiste.

Ils ont voulu forcer la main des peuples européens en suivant la doctrine de Coudenhove Kalergi qui consiste, par un mélange de cultures et de cultes, à créer de toute pièce un peuple européen métissé, sans culture propre, qui travaillera sans réticence au profit de quelques-uns.

La plus belle preuve de ce que j’explique est la récente fermeture des frontières entre différents peuples européens pour se protéger de cette immigration galopante que les frontières de l’Europe Fédérale sont bien incapables d’arrêter faute d’un sentiment d’appartenance commun aux européens. La meilleure preuve en est que cette fermeture ne peut s’appliquer qu’aux limites territoriales des nations européennes. Personne ne se soucie de la frontière de cette Europe virtuelle.

Je vous le dis, aux prochaines élections, il faudra voter pour des souverainistes et des patriotes. Ce sera le seul moyen de nous sortir de l’impasse européenne fédérale en créant cette Europe Confédérale que nous appelons de tous nos vœux. Nous ne pourrons pas, vous ne pourrez pas faire autrement. Attendre aggravera la situation.

Ils sont tellement surs de leur défaite qu’ils envisagent d’ores et déjà de s’unir les uns avec la droite les autres avec la gauche pour conserver leurs postes en faisant barrage ainsi aux patriotes et aux souverainistes qui eux justement aiment leur patrie.

Quelle belle preuve d’arrivisme ! Tout pour moi, rien pour les autres !

Chères Françaises, chers Français, chères amies, chers amis, ne vous laissez plus abuser. Prenez enfin la bonne décision.

Vive la France libre, indépendante et souveraine !

Georges Martin.

 
Joomla Templates by Joomlashack