VOUS AVEZ TORT MONSIEUR LE PRESIDENT! Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

VOUS AVEZ TORT MONSIEUR LE PRESIDENT !

Lorsque j’entendis Monsieur le Ministre Emmanuel Macron dire que le statut de la Fonction Publique n’était plus adapté, j’ai failli applaudir.

Je me suis dit que deux raisons pouvaient entrainer Monsieur le Ministre à ce genre de déclaration :

1- Le gouvernement ne sait plus comment redresser une situation qui lui échappe.

2- Ils ont enfin pris conscience du gouffre financier que représente la fonction publique.

La réaction du Président de la République ne se fit pas attendre. Il ne faut pas oublier que la plupart des hommes politiques sont des fonctionnaires qui sortent de l’ENA. Je regrette mais depuis très longtemps, l’impression qu’ils donnent n’a jamais été un modèle à engendrer les prises de risques. Ils n’ont jamais su ce que c’était que de subir une pression permanente pour accélérer le rythme de leur travail.

Je me souviens d’une définition, attribuée à un humoriste du début du 20ème siècle : « Une administration est un lieu où celui qui arrive en retard au travail croise dans l’escalier celui qui part en avance. » C’est une boutade bien sur. J’ai connu de nombreux fonctionnaires qui faisaient très bien leur boulot.

Oui, il faut revoir complètement le statut de la Fonction Publique. Ce n’est plus tenable. Les situations privilégiées ne doivent plus exister. La vie est une lutte permanente pour survivre. Toute femme et tout homme normalement constitué doit avoir des droits, mais seulement après avoir rempli ses devoirs envers les autres.

1- Les privilèges doivent être étendus à tout le monde ou supprimés.

2- Il faut uniformiser le système des retraites.

3- Les emplois à vie doivent être assujettis à la performance. Nous ne pouvons plus nous permettre d’accepter un petit train-train quotidien.

4- La notion de mise en disponibilité doit être supprimée. Un fonctionnaire qui veut se présenter aux élections devra démissionner définitivement de la fonction publique.

5- Les postes inutiles du genre : je prends à Paul pour redonner à Jacques doivent disparaitre.

Dans une entreprise, les frais généraux doivent être minimisés car il s’agit en général de travail administratif qui ne rapporte rien car il ne peut être vendu. Seul le travail productif lui permet de s’épanouir ou non, de gagner de l’argent ou non. Le nombre d’employés inutiles la détruit. Il en est de même à l’échelon national.

Je répète ce que je dis depuis longtemps : Un fonctionnaire n’est pas formé pour gouverner. Il est formé pour faire fonctionner au mieux les rouages de l’état.

Je me souviens d’une émission télévisée où étaient présents Monsieur François Hollande et Monsieur Charles Pasqua. François Hollande expliquait aux Français comment il fallait faire pour créer des richesses, avec beaucoup d’assurance. Charles Pasqua finit par exploser : « Taisez-vous Hollande ! Vous êtes un apparatchik ! Vous n’avez jamais rien fait de vos dix doigts et vous voulez apprendre à ceux qui créent les richesses comment il faut faire ! Taisez-vous Hollande ! ». Avec la verve de Charles Pasqua, cela valait son pesant de moutarde.

Oui ! Charles Pasqua avait raison et Hollande avait tort, comme aujourd’hui. Les énarques, je le répète ici, n’ont rien à faire en politique sauf dans le cas où en sortant de l’école, ils se seraient engagés, sous forme de prises de risques, en créant leur propre entreprise qui fabriquerait des produits vitaux, pendant au moins dix ans, en risquant leurs biens personnels et leurs vies familiales. Qu’ils réussissent ou qu’ils fassent faillite, ils sauraient alors ce qui ne marche pas dans notre pays.

La France a beaucoup trop de frais généraux par rapport à sa production. L’administration en représente la plus grande part, lesquels ajoutés à tous les métiers inutiles non productifs engendrent une quantité de dépenses insupportables et qui sont prises en majorité sur les rémunérations de ceux qui produisent et qui aujourd’hui ne peuvent plus vivre de leur travail.

Aussi intelligents soyons-nous, il faut l’expérience du terrain. Si on veut commander efficacement, il faut une grande expérience de la vie de tous les jours. Actuellement, ce n’est pas le cas des énarques.

C’est pourquoi le système républicain marche aussi mal. Aucun garde-fou n’a été prévu pour empêcher un incompétent d’arriver au pouvoir.

Je rappelle, à ce sujet, que depuis la Révolution de 1789, la France, à mon avis, n’a jamais cessé de chuter. La meilleure preuve est que nous en sommes à la Cinquième République. Monsieur Mélanchon parle lui d’une Sixième République. Cela prouve bien qu’on la cherche toujours, cette République. On a détruit la Royauté mais on n’a rien trouvé de sérieux pour la remplacer. A part, peut-être la Cinquième République qui fut conçue comme une monarchie parlementaire avec un roi élu par le peuple tous les sept ans.

Comment peut-on laisser des électeurs, qui ne s’intéressent pas à la politique et votent souvent sans savoir pourquoi, décider à travers un bulletin de vote de l’avenir de la Nation. C’est n’importe quoi ! Notre principe républicain porte en lui les germes de notre décadence.

Au risque de vous choquer, le régime républicain, ce sont des ambitieux aux dents très longues qui se font élire par une majorité d’irresponsables, au profit d’eux-mêmes et qui sont obligés de leur mentir pour obtenir leurs suffrages. Cela ne pourra jamais marcher. Voilà la vérité !

Il faut remettre de l’ordre dans tout cela.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack