L'INTERVENTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

L’INTERVENTION DE MONSIEUR LE PREMIER MINISTRE.

Monsieur le Premier Ministre Manuel Valls m’a laissé pantois.

Il a passé la plupart de son temps, comme tous ceux de l’UMPS, à asséner des affirmations sans donner les justificatifs correspondants.

A aucun moment il n’a été question de la France et des Français. Dans notre situation actuelle, c’est pourtant la seule chose qui compte.

Je n’ai retenu qu’un point parmi ses réponses : sa haine du Front National. Pourquoi une telle haine ? Il ne le sait peut-être pas lui-même. En tous cas il n’a rien expliqué de cohérent.

Il n’a pas compris que lorsqu’on est battu lors d’une élection, c’est tout simplement parce qu’on a été mauvais. Sa réaction nous prouve que son esprit est très loin de la Démocratie. C’est le peuple qui doit décider seul de son avenir. Si après avoir pris le pouvoir, le Front National devait pratiquer une politique néfaste pour le pays, il y aurait ensuite alternance. C’est la règle démocratique. Les sanctions électorales viennent du peuple. En tous cas, cela ne pourra pas être plus mauvais que ce qui se passe aujourd’hui. Ils veulent par des artifices électoralistes garder le pouvoir à tous prix. Nous avons toutes et tous le devoir d’essayer autre chose que ce qui a échoué depuis quarante longues années.

Monsieur le Premier Ministre veut empêcher le Front National d’accéder aux responsabilités par tous les moyens. Il en a eu l’occasion puisqu’il avait la majorité au Parlement. S’il avait voulu une politique de bien meilleure qualité, il pouvait le faire. Il avait tous les pouvoirs. Il eut fallu pour cela qu’il ait quelque expérience de la vie d’une entreprise. Peut être s’est-il englué dans son idéologie ? La démocratie est en grand danger puisqu’il veut procéder par mariages de circonstances, qui ne mèneront à rien, sauf à une aggravation de la situation, pour gagner les élections.

La France et le Peuple de France n’ont pas besoin de ces politiques menées par des carriéristes. Ils ont besoin avant tout d’hommes politiques qui les aime, qui les servent et font tout ce qui est en leur pouvoir pour défendre leurs intérêts.

Ceux qui nous ont déçus doivent être éliminés lors des prochaines élections. C’est la logique.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack