L'ISLAM ET LA DEMOCRATIE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

L’ISLAM ET LA DEMOCRATIE.

Le Président Barak Obama et le Président François Hollande prétendent installer une démocratie en Syrie dès que le Président Assad sera parti. Est-ce possible ? Non !

Ils prennent les peuples pour des idiots. Il faut se rappeler que dans l’Islam le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel sont intimement liés. Ce sera donc toujours le pouvoir spirituel qui dominera le temporel car la formation religieuse qui est une prise de pouvoir sur la pensée individuelle par la répétition de textes et de rites dominera toujours le pouvoir temporel sauf s’ils sont distincts.

Depuis que le monde est monde les grandes civilisations ont toujours fonctionné de cette manière. Un pouvoir temporel et un pouvoir spirituel indépendants qui devront faire très attention à ne pas s’écraser mutuellement pour que le pays reste à son apogée et conserve son dynamisme.

Lorsque le pouvoir temporel prend le pas sur le pouvoir spirituel et vice-versa, le pays est alors décadent, soit par relâchement excessif des mœurs soit par désintérêt de la vie matérielle. Il est alors prêt à se faire conquérir soir militairement soit spirituellement.

Nous en sommes là.

Dans l’Islam le spirituel domine complètement, pour des raisons structurelles, le pouvoir temporel puisqu’il est le seul à diriger le navire. C’est la raison pour laquelle les sociétés musulmanes sont stagnantes. La prise de pouvoir sur la pensée individuelle devient une sorte de totalitarisme qui pousse des jeunes gens jusqu’au suicide.

Alors, je dis non ce n’est pas possible ! Tant que l’Islam qui est une grande religion ne parviendra pas à séparer les deux pouvoirs, il ne pourra pas y avoir de démocratie en terre d’Islam.

On nous refait actuellement le coup des armes de destruction massive pour justifier la déstabilisation du Président Assad. On nous dit que c’est pour y installer ensuite un pouvoir démocratique. C’est impossible en terre d’Islam.

En réalité on veut déstabiliser la Syrie pour mieux dominer comme cela fut fait avec l’Irak de Saddam Hussein et la Libye du Colonel Khadafi. La France d’alors avait refusé de participer au deuxième conflit irakien. Ce fut tout à son honneur. Il n’en fut pas de même avec le Président Nicolas Sarkozy qui se comporta dans l’affaire libyenne d’une manière irresponsable. On sait maintenant où cela nous a mené : La Libye n’existe plus en tant qu’état et est devenue un repaire de djihadistes qui commettent des attentats en Tunisie. Les stocks d’armes saisis dans ce pays se sont répandus en Afrique et permettent à Boko-Haram de commettre de nombreux actes terroristes.

Les Etats-Unis ont joués aux apprentis sorciers. Les pays européens inféodés les ont suivis. Il va falloir réparer la casse. Pour cela, la France doit retrouver son indépendance totale et la maitrise de ses affaires étrangères.

De plus, en terre d’Islam, même avant l’arrivée de Mahomet, les arabes ont toujours vécus en tribus. Les chefs des états musulmans sont toujours issus de la tribu dominante. C’était le cas de Saddam Hussein et de Moamar Khadafi. C’est aussi le cas de Bachar el Assad.

Le Président Vladimir Poutine qui a mon avis est le seul chef d’état au monde digne de ce nom a jeté un pavé dans la mare en intervenant en Syrie. En faisant cela, il a arrêté la progression de DAESH et d’Al Nostra qui est une branche de Al Kaïda, il faut le rappeler et que nous soutenons actuellement par tous les moyens.

Je ne crois pas que nos chefs d’états soient ignorants de tout ce que je viens de vous expliquer. Je crois qu’ils ne nous disent pas toute la vérité. Ils ont donc tous une grande part de responsabilité dans les attentats perpétrés sur notre sol.

Je ne crois pas que les victimes des attentats soient mortes ou blessées pour rien. Nous nous devons en leur mémoire et en accompagnement, de nous unir, non pas sur des idéologies, mais sur des réalités en prenant des dispositions rapides faisant abstraction de tout angélisme car il y va de notre vie et de celles de nos concitoyens.

Il faudra attendre des centaines d’années pour qu’en terre d’Islam le pouvoir temporel et le pouvoir spirituel soient séparés. Quant aux sentiments d’appartenance à telle ou telle tribu, ce sera aussi très long. Ce qu’il y a de plus difficile et de plus long à faire évoluer ce sont les sentiments religieux et d’appartenance.

Alors, je le redis, il n’est pas possible d’imposer une démocratie dans un pays musulman. Il faut les laisser s’organiser à leur manière. Et de grâce, arrêtons d’introduire chez nous des gens qui déstabilisent la Nation Française. C’est un principe de précaution.

Il aura malheureusement fallu presque 500 morts et blessés pour que je puisse écrire cela sans me faire traiter de fasciste.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack