QUI POURRAIT SAUVER LA FRANCE? Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

QUI POURRAIT SAUVER LA FRANCE ?

Car c’est de cela dont il s’agit !

Examinons la situation !

Notre environnement est pollué. A force, par syndicats interposés, de réclamer des avantages financiers et sociaux par le chantage depuis des décennies, sans tenir compte des réalités, nous nous retrouvons avec une multitude de lois paralysantes pour nous-mêmes et pour nos entreprises. Dès qu’un homme politique essaye de changer quelque chose qui pourrait améliorer notre quotidien, nous faire évoluer, il se heurte à un tollé général paralysant. Chaque Français, égoïstement, veut garder tous les avantages acquis sans prendre en compte la situation réelle de notre pays. Il continuera donc la lutte des classes.

Nous ne sommes plus au temps de Germinal. Si vous devenez patron, et si vous créez des emplois, vous devenez alors, la personne à abattre. Il s’agit là d’une vision suicidaire car seuls ceux qui ont le courage de prendre des risques importants peuvent créer les emplois dont nous avons tant besoin.

Je suis de plus en plus persuadé que le salut viendra d’un personnage fort qui reprendra tout en mains de manière à assainir les bases sur lesquelles sont assises nos institutions.

Dans toute l’histoire du monde, chaque fois qu’un pays est au bord du gouffre, le peuple réagit et trouve parmi lui les hommes désintéressés qui remettront le pays sur pieds. Ceux qui dirigeaient au moment de la débâcle ne seront plus là lorsqu’arrivera le renouveau. Un grand lessivage est toujours nécessaire. Neuf fois sur dix il se fait tout seul.

Il est facile d’accepter des avantages, mais il est beaucoup plus difficile, voir impossible, de revenir sur les acquis.

Pourtant, au sein d’un ménage, tout le monde le sait, quand on s’endette il faut faire des sacrifices, des économies, etc… Alors pourquoi pas au niveau politique ? Sans doute parce qu’on a l’impression que ce sont les autres qui vont payer pour nous. C’est évidemment faux. Et aussi parce que les Français ne font plus confiance à la classe politique qui leur a si souvent menti. Elle fut pourtant élue par eux.

Les Français sont, d’une manière générale, responsables de leur situation actuelle. Je me souviens lorsque j’étais candidat pour les élections législatives et que j’abordais sur les marchés mes compatriotes, on me répondait souvent : « Je ne fais pas de politique ». Je rappelle que nous vivons en République et que ce sont les citoyens qui sont sensés faire la politique du pays. Si les « représentants » que nous avons élus sont si mauvais, c’est peut-être parce que les Français, justement, ne font pas assez de politique et qu’ils votent sans savoir pourquoi et n’importe comment.

Il ne faut pas avoir peur d’afficher ses opinions politiques. Ce sont elles qui animent le débat et permettent lorsqu’il n’y a pas d’arrières pensées de faire évoluer une nation. En ce qui me concerne, je n’ai aucune haine pour quelqu’un qui pense différemment. Au contraire, je me dis qu’il y a peut-être, par une réflexion commune, un enrichissement possible. Le positionnement politique de chaque individu ne doit en aucun cas être idéologique, ni viscéral. Il doit être impérativement issu d’une profonde réflexion. La mauvaise foi intéressée doit être bannie des discussions. C’est la raison pour laquelle je ne sais pas ce qu’est la gauche et ce qu’est la droite. Les clivages ne m’intéressent pas. Ils divisent les hommes au profit de quelques-uns. Je ne m’intéresse qu’au bien commun. Nous voulons tous la même chose : améliorer nos conditions de vie et notre sécurité. C’est pour cela que je garde ma liberté de penser.

Faire de la politique ne s’improvise pas en régime républicain, il faut s’inscrire auprès d’un parti et participer aux réunions. Cette inscription doit être accompagnée par un engagement dans un club de réflexions politiques. Au bout d’un certain nombre d’années on commence à comprendre à quelle sauce on sera mangé et surtout on pourra voter en pleine connaissance de cause.

Le problème est que malheureusement, une majorité de citoyens ne le fera jamais. C’est pour cela que j’affirme que le régime républicain n’est pas bon pour les Français qui ont été habitués depuis Clovis à être dirigés par un chef représentatif dont le soucis principal n’était pas sa réélection mais la France. Dans un train, il faut une locomotive fiable bien accrochée à ses wagons. C’est l’ensemble qui forme le train. Chacun à son rôle.

Alors, qui pourrait sauver notre pays ?

Il faudra passer par un pouvoir autoritaire qui remettra de l’ordre dans la maison France. L’heure n’est plus aux discussions stériles et intéressées mais aux prises de décisions rapides.

Les Français devront l’accepter en se disant qu’ils ont été responsables du déclin de leur pays et que c’est donc à eux de faire des efforts. Ils devront faire leur mea culpa et œuvrer chacun pour sa part au redressement de notre nation. Ils ont eu la chance d’être imprégnés de culture judéo-chrétienne, d’avoir été bercés par les cultures grecques et romaines que certains s’efforcent de leur faire oublier pour les imprégner par d’autres qui n’ont pas encore fait leurs simples preuves. On les suicide.

Alors dans ce cas, il me semble qu’il n’y a pas à hésiter. Il faudra accepter un redressement beaucoup plus autoritaire que ce qui nous est proposé actuellement. Les évènements se succèderont tout seuls. Nous n’avons plus le choix.

Les hommes qui nous gouvernent depuis 50 ans ont tous été forgés dans le même moule. Ils raisonnent tous pratiquement de la même manière. Ils n’inventeront rien de nouveau. Ils en sont incapables. Ils sont formatés.

Je peux cependant vous indiquer quelques pistes :

Le personnage providentiel devra impérativement :

1- Ne pas avoir exercé de mandat décisionnel de haut niveau ni avoir participé à notre déchéance.

2- Avoir une grande expérience de la vie de tous les jours.

3- S’être engagé sous forme de prises de risques en créant son entreprise et en engageant sa vie familiale et ses biens personnels.

4- Avoir une grande culture.

5- Accepter le pouvoir pour servir et non pour se servir.

Cela peut paraître difficile à trouver mais cela existe. Simplement ils sont empêchés d’arriver au pouvoir par des ambitieux qui n’aiment pas ceux qui pourraient leur faire de l’ombre. Ils sont donc placés à l’écart.

Pour vous aider à réfléchir, je vous recommande :

De lire ou de relire les textes suivants qui figurent sur ce site :

1- Projet de réformes de la Nation française.

2- Qu’est-ce que l’argent ?

3- Racisme, immigration.

La balle est maintenant dans votre camp !

C’est à vous de jouer !

Vive la France libre, indépendante et souveraine !

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack