LES FINANCIERS DOMINENT LE MONDE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

LES FINANCIERS DOMINENT LE MONDE.

Que recherchent les hommes dans leur grande majorité ? Tout simplement le bonheur d’avoir une famille et de pouvoir lui offrir la meilleure vie possible. On peut dire qu’un père et une mère espèrent toujours que leurs enfants aient un avenir meilleur que ce qu’ils ont eu eux-mêmes. C’est dans l’ordre des choses.

Cependant, cela n’est pas aussi simple qu’il parait. On a tendance à oublier ce que nous sommes et à reporter nos propres erreurs sur les autres. Notre malheur vient de nous. En théorie, il serait très facile d’accéder au bonheur. Pour cela, il suffirait de supprimer de notre esprit, l’envie de domination, et surtout de faire peser sur les autres les efforts quotidiens que chacun devrait faire pour sa part. Cela n’empêche pas une saine émulation dynamisante et nécessaire jouant sur la qualité du travail.

Chaque nation dispose d’un bout de surface de la planète. Cela ne lui suffit pas. Il lui manque pour certaines des matières premières indispensables à sa survie qu’elle doit donc acheter à ceux qui les possèdent. La tentation est alors grande si la nation est puissante militairement de se saisir des richesses de l’autre.

Il y a plusieurs sortes de richesses :

1- La capacité à fabriquer des produits ou des matériels sophistiqués.

2- Les richesses naturelles (minerais, etc..).

3- Les réserves monétaires dites de change. Elles sont soit en or soit en billets. Elles représentent la valeur en unités d’échange gagnées par la nation toute entière. Elles lui permettent d’acheter à l’extérieur ce qu’elle ne possède pas sur son propre territoire. Elles sont aux mains des banques qui détiennent ainsi un pouvoir complet sur notre économie.

Que pourrait faire un pays qui ne dispose pas de richesses naturelles nécessaires à sa survie ? Pas grand-chose s’il n’est pas au sommet des capacités scientifiques et de la productivité.

Si une nation essaye de faire main basse sur les richesses de l’autre, Il y a conflit. Toutes les guerres ont été engendrées à 90% pour cette raison.

La France ne dispose pas de toutes les matières premières indispensables nécessaires à sa survie, sur son propre territoire. Elle doit donc les acheter à d’autres qui les possèdent. Pour cela, il faut qu’elle fasse les bénéfices en devises qui le lui permettront. Actuellement nous ne faisons qu’emprunter pour pouvoir acheter. Cela ne durera qu’un temps.

Au nom d’une idéologie, la France s’en est remise à d’autres pour assurer son propre destin. Elle s’est soumise à une organisation mondiale du commerce dont le but est une prise de pouvoir sur un maximum de nations qui fera de tous ces peuples des esclaves modernes aux ordres de quelques-uns. Ces gens ne pensent que pouvoir et finance. Les cultures ne les intéressent pas. Pourtant la révolution viendra de là.

Au nom de la mondialisation, la France a délocalisé son industrie. Elle achète de nombreux produits à l’étranger, même de simples jouets. En conséquence, les PME, non délocalisées ferment, faute de commandes. Nous devenons, de plus en plus, de simples négociants. Les pays émergeants copient au début notre industrie que nous avons mis des siècles à acquérir, ensuite, grâce à nous, elles innovent et nous concurrencent. Cela crée du chômage et rend notre nation de moins en moins compétitive et attirante. C’est la décadence.

Je ne sais pas si cela a été fait mais la France devait signer un traité commercial transatlantique qui devait permettre aux américains de nous vendre tous leurs produits dont nous ne voulons pas (OGM, poulets javellisés, etc..).

Et pendant ce temps là, la France aux ordres des idéologues descend dans la rue pour protester contre une réforme du droit du travail que je considère aller timidement dans le bon sens. J’ai eu du personnel dans ma vie. Je n’en embaucherais plus un seul tant que les règles du jeu ne seront pas changées radicalement. Les gens qui ont défilé ont scié la branche sur laquelle ils étaient assis. Ils n’ont même pas eu l’intelligence de se demander pourquoi un pouvoir socialiste prônait de telles réformes. Ils ne peuvent plus faire autrement. Ils savent que les PME qui sont le plus gros employeur de France sont en déconfiture pour une majorité d’entre elles. Il faut les revigorer. Je le dis sans animosité d’aucune sorte : si le pouvoir socialiste agit ainsi c’est parce que la situation de la France est catastrophique. C’est un aveu d’impuissance. Ils n’ont plus de roues de secours. Ceux qui manifestent sont responsables car ils ont élu le pouvoir actuel ainsi que les précédents.

Je dois rappeler que partout où les socialistes sont arrivés au pouvoir, jamais le niveau de vie des habitants n’a été augmenté, sauf peut-être dans les pays producteurs de pétrole car il suffit d’ouvrir un peu plus le robinet. C’est facile. On me cite toujours les pays scandinaves en exemple, mais ils ne font pas du socialisme, ce sont des royautés qui font du social, pas du socialisme. Ce n’est pas la même chose.

La situation de la France ne lui permet pas d’avoir une mentalité de fonctionnaire. Elle doit être dynamique dans tout. Elle doit être gérée économiquement comme une entreprise. C'est-à-dire que les frais généraux non essentiels doivent être minimisés le plus possible. Il faut supprimer les emplois inutiles en réorganisant la fonction publique et en recréant du pouvoir d’achat. Actuellement, je l’ai déjà dit, on crée le pouvoir d’Aïcha. Je n’ai pas pu résister.

Ce qui est nécessaire dans un pays, c’est tout d’abord la nourriture qui doit être de qualité, ensuite le logement, et pour finir la sécurité (police et armée). Ce sont ce que j’appelle les forces vitales d’une nation. Tous les autres métiers que j’appellerais des métiers de confort ne sont pas primordiaux.

Or aujourd’hui, ceux qui vivent le mieux sont ceux qui exercent des métiers de confort, ceux qui vendent le travail des autres. Ceux qui créent les richesses vitales sont ceux qui ne gagnent pas assez pour faire vivre leurs familles décemment.

On peut vivre sans les banquiers, sans les financiers, mais eux ne peuvent pas vivre sans nous. Ils mangent aussi. Ils ne produisent rien. Nous pouvons faire du troc mais pas eux. Ils n’ont rien à échanger. Et pourtant ce sont eux qui décident de tout. Ils sont dans la majorité des cas responsables des crises. D’un pouce dirigé vers le haut ou d’un pouce dirigé vers le bas, ils décident du sort d’une entreprise (patrons et employés).

Je regrette de constater qu’une grande majorité de français n’a encore rien compris. Le peuple n’explose que lorsqu’il se rend compte que sa vie est menacée. Il est alors trop tard pour régler le problème pacifiquement.

Je vous recommande à nouveaux de lire les textes qui figurent sur ce site et qui s’intitulent :

- Projet de réformes de la Nation Française.

- Qu’est-ce que l’argent ?

- Racisme et immigration.

A propos de l’Europe, le Général de Gaulle disait : « On peut toujours sauter sur sa chaise comme un cabri en criant plus d’Europe, plus d’Europe, seulement il y a les réalités : Les Français sont Français, les Allemands sont Allemands, les Italiens sont Italiens. »

C’est pour cette raison que seule une Europe Confédérale ou Europe des Nation est la seule qui soit viable et pourrait nous permettre d’améliorer nos conditions de vie. Elle doit s’étendre de l’Atlantique à l’Oural.

L’Europe Fédérale est dans l’état actuel irréalisable. Elle permet à certains de nous dominer. Nous devons en sortir à moins que nous ne soyons masochistes et que cela nous fasse plaisir. J’ai du mal à le croire.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack