LA LUTTE POUR LA PREMIERE PLACE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

LA LUTTE POUR LA PREMERE PLACE.

A l’approche des élections présidentielles, les états-majors des partis politiques sont de plus en plus fébriles. Au point que pour se départager, ils envisagent des primaires à droite et à gauche en contradiction complète avec l’esprit de la Cinquième République.

En effet, cette dernière fut conçue comme une monarchie avec un roi élu tous les sept ans qui ne devait pas dépendre d’un parti politique. Ce fut d’ailleurs la seule république qui ait fonctionné correctement. Toutes les autres ne représentèrent la France que médiocrement. Nous ne tombons pas depuis Sarkozy ou Hollande. C’est beaucoup plus vieux que ça !

A la veille de l’élection suprême, nous avons à droite des candidats à l’investiture qui n’ont pas particulièrement brillé par leurs agissements lorsqu’ils avaient le pouvoir. Leur principal atout est que leur médiocrité remonte à 5 ans et que le peuple a la mémoire courte.

 

A gauche les candidats ont été fidèles à eux-mêmes. C’est-à-dire que les résultats qu’ils ont obtenus sont les mêmes que ceux réalisés, déjà catastrophiques, dans tous les pays où le socialisme est arrivé au pouvoir.

Il ne me parait pas souhaitable de développer ces sujets à la veille d’une élection présidentielle qui promet d’être dure. Il suffit de se rappeler qu’ils sont tous responsables de notre déchéance. Le peuple de France porte une énorme responsabilité pour avoir voté sans s’intéresser à la politique. C’est pourtant le propre d’une République d’avoir un peuple capable de réfléchir et de voter en pleine connaissance de cause, en s’appuyant sur des faits réels et historiques.

Je l’ai déjà écrit, la République doit être réservée aux peuples majeurs. En effet, en régime républicain, le niveau intellectuel et les connaissances humaines doivent être très élevés. C’est toujours la majorité qui gagne. Et comme il est plus facile de ne rien savoir, c’est toujours une majorité médiocre qui l’emporte en régime républicain. Le salut de la République réside dans son niveau intellectuel. Or tout est fait pour qu’il soit le plus bas possible. Cela signifie que tout est mis en œuvre pour porter le peuple de France vers une forme d’esclavage moderne au profit de quelques-uns.

Le geste qui consiste à mettre un bulletin dans l’urne engage le votant à supporter son erreur éventuelle. Je prétends que le peuple de France est responsable de son propre malheur. Il a élu, par ignorance, des opportunistes sans vision, souvent peu cultivés qui, dans ce cas, ne peuvent jouer qu’aux apprentis sorciers.

Les Français ne comprennent que beaucoup trop tard lorsque leur porte-monnaie se vide. Ils font grève et cassent tout, ce qui ne fait qu’aggraver leur situation. C’est une preuve de faiblesse. Ils s’imaginent même que le Président de la République, qu’ils ont élu, a la possibilité de décider. Ses pouvoirs sont hélas à Bruxelles. Les ordres qu’il reçoit sont donnés par des pays dont les intérêts sont divergents des nôtres.

Les syndicats font la loi. Je ne pensais pas qu’ils soient fait pour gouverner et décider minoritairement de ce qui est bon pour la France en pratiquant le chantage permanent. Nous avons des parlementaires pour nous représenter. La France est devenue ingouvernable.

Si le peuple de France ne comprend pas tout cela, il risque une prise de pouvoir par la force. Il en sera responsable. Il lui sera peut-être imposé un autre statut politique dans lequel il ne sera peut-être plus consulté. C’est à lui de choisir. Pour l’être, il faut avoir quelque chose à dire. Qu’il le soit ou non, alors quelle importance ?

Nous devons récupérer nos manettes. C’est la première chose à faire. Seuls les Français sont capables de savoir ce qui est bon pour eux, à la condition qu’ils s’efforcent d’évoluer par l’étude de notre histoire et aussi par un maximum de lecture.

Peut-être un jour seront-ils capables de voter en pleine connaissance de cause. Il faut bien comprendre qu’utiliser comme baromètre politique le volume de son porte-monnaie est un peu court pour comprendre. Il faut pouvoir anticiper.

Je vous le répète, votez en 2017 pour les souverainistes qui ont des chances de l’emporter et cela dès le 1er tour. Ne dispersez pas vos voix. Cela pour l’élection présidentielle et pour les élections législatives. Ne pensez qu’au résultat final.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
vercingétorix   |82.66.215.xxx |2016-06-18 12:48:20
Bel article de Polony prouve que le souverainisme avance a grands
pas.


http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2016/0
6/16/31001-20160616ARTFIG00190-natacha-polony-l-ap
pel-a-la-resistance-du-18-juin-n-a-jamais-ete-auss i-actuel.php
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack