LA DEBACLE DU POUVOIR EN PLACE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

LA DEBACLE DU POUVOIR EN PLACE.

L’attentat de Nice, aussi horrible qu’il puisse être, ne doit pas nous empêcher de mesurer l’étendue de nos erreurs. Nous avons dans cette guerre une très lourde responsabilité.

Les Français ont voté depuis des décennies pour des incompétents. Lorsque Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et maintenant François Hollande, modifièrent les règles du jeu de la Cinquième République pour des questions de simple idéologie, ils n’avaient pas la capacité d’imaginer l’avenir. Ils étaient incompétents. Cela ne veut pas dire qu’ils étaient incultes. Cela veut dire qu’ils n’avaient pas subi les difficultés quotidiennes qui leur auraient permis d’envisager les conséquences de leurs actions. Le confort rend mou.

Les Français et les hommes politiques choisis sont responsables de notre situation : le peuple parce qu’il vote sans bien réfléchir et nos hommes politiques parce qu’ils veulent des postes sans avoir de grandes visions nationales. Ils ne se sont pas montrés à la hauteur de la tâche qui leur fut confiée par le peuple.

J’entendais à la télévision des expressions telles que « le lâche attentat ». Il faudrait que nos journalistes apprennent la valeur des mots. L’attentat n’est pas lâche car l’auteur savait qu’il allait mourir. La lâcheté serait plutôt de s’attaquer à des innocents tout en se sauvant. Lâcher un bombe de 500 kilogs de 10000 mètres et s’enfuir à bord d’un avion qui vole à 1000 kilomètres par heure me semblerait correspondre davantage à ce terme.

Lorsqu’au moyen âge l’arbalète fit sont apparition, un chevalier s’écria : « Qui est donc ce lâche qui inventa une arme capable de tuer à distance ?

Ceci pour la sémantique. Il n’en reste pas moins que s’attaquer à des femmes, des hommes et à des enfants est horrible. Leurs auteurs sont des monstres.

Les pilotes de nos avions qui bombardent l’armée de Daesh ou du Front Al Nostra qui se mêlent à des civils innocents pour se protéger lâchement des bombardements occidentaux.

Quant au Président de la République Française, il s’apprêtait à arrêter l’état d’urgence. Cela démontre que notre gouvernement n’a pas pris la mesure de ce que à quoi il est confronté.

Il aurait du créer immédiatement une garde nationale en remplacement d’un service militaire inadapté supprimé par Jacques Chirac.

Il ne l’a pas fait pour ne pas être confronté aux adeptes des droits de l’homme. Cela s’est traduit par les attentats du Bataclan et de Nice. L’idéologie n’a plus court aujourd’hui. Seul le réalisme doit être pris en compte dans toutes nos décisions politiques.

La vision socialiste actuelle des choses est la suivante : si la France est attaquée, il faut prendre un avocat.

Les coupables doivent être enfermés dans des conditions qu’il leur sera impossible de discuter. S’ils ne voulaient pas être privés de liberté, il leur suffisait de rester tranquille. Nous devons nous tenir debout droits dans nos bottes.

Alors je peux suggérer quelques pistes.

1- Négocier avec nos partenaires occidentaux et ceux qui le voudront, la mise en place d’une armée internationale extrêmement puissante au sol recherchant tous les terroristes et les éliminant les uns après les autres. Cette intervention aurait lieu sur toutes les terres conquises par Daesh et Al Nostra.

2- Parallèlement, reconquérir toutes les parcelles de territoire perdues par la République où nos policiers ne vont pratiquement plus. S’il faut envoyer l’armée, alors faisons-le, sans état d’âme. Il faut régler définitivement ce problème.

3- Il faudra faire très attention avec les Musulmans Français qui refusent le terrorisme. Daesh n’hésite pas à les éliminer pour les obliger à les soutenir. Ils combattent toujours de la même manière. Il faudra beaucoup de doigté. Ce travail devra être dirigé par un homme qui connait bien les Musulmans. Ce sera très compliqué. Nous n’avons pas le droit à l’erreur. C’est une des raisons qui fait qu’il n’y a pratiquement pas de manifestations musulmanes anti Daesh dans nos rues. Ils ont peur de se faire égorger. Il fallait que cela fût dit.

Les Musulmans combattent toujours de la même manière. Tout d’abord, il leur faut des points d’appuis dans une communauté proche de la leur. Si les habitants de cette communauté ne sont pas favorables à les accueillir, ils s’imposent par la terreur. C’est la raison pour laquelle les musulmans de France ne manifestent pas. Ils ont peur.

Nous sommes en République. Pour Daesh, il s’agit d’un régime de faiblesse qu’il exploite au mieux de ses intérêts. Les musulmans Français n’ont pas confiance dans la police républicaine qui ne les protègera pas car elle n’agira qu’une fois le forfait accompli. Il sera alors trop tard.

C’est la raison pour laquelle nous devons reconquérir immédiatement toutes les zones de non droit qui pourraient s’embraser simultanément sur ordre de Daesh. Cela est d’une urgence absolue. Nous aurions alors de grandes difficultés pour y faire face.

Je n’accablerai pas les Socialistes ni les Républicains, j’accable tous les fonctionnaires qui veulent le pouvoir sans avoir subi les conséquences de leurs propres erreurs. Pour comprendre, il faut d’abord subir.

Il nous faut un changement complet de la classe politique qui ne sorte pas de l’ENA. Il nous faut des hommes politiques possédant une expérience de la vie de tous les jours. C’est à ce prix que nous pourrons restaurer la Civilisation Française.

Le pouvoir en place est le digne descendant d’autres pouvoirs. Ils nous ont tous ligotés avec des lois administratives inutiles qui empêchent les PME de travailler. Les prélèvements obligatoires ont détruit tous les petits commerces qui existaient dans les villages. Il serait temps que cela s’arrête.

Votons tous pour les souverainistes qui ont une chance de l’emporter et cela dès le premier tour.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack