LES PRIMAIRES DE LA SOI-DISANT DROITE REPUBLICAINE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

Les primaires de la soi-disant droite républicaine.

En préambule, je vous redonne, ci-après, pour relecture un discours pastiche que j’avais écrit il y a quelques années pour essayer de faire comprendre aux électeurs comment ils sont manipulés. Bien entendu, le message est très difficile à faire passer.

DISCOURS PASTICHE.

En écoutant dernièrement nos hommes politiques fédéralistes, qu’ils soient au gouvernement ou dans l‘opposition, je me suis souvenu d’un texte de Pierre Dac, qu’il avait prononcé pour pasticher les discours creux du parti communiste français dans les années 50.

Pierre Dac, de mémoire, commençait son discours ainsi : Le jour où tous les cœurs qui battent sous la casquette de l’ouvrier français se serreront la main, les portes du péristyle de la gloire s’ouvriront à deux battants sur un monde meilleur.

Pierre Dac terminait son discours, si je me souviens bien, par : oui, mais un jour viendra où le prolétariat, consciencieux et organisé, écrasera sous sa botte de fer le capitalisme éhonté.

Des grandes phrases pour ne rien dire.

Cela m’a donné l’idée d’écrire un petit texte creux, tel qu’on les entend en permanence sur nos ondes ou à la télévision et qui donnent une impression de sérieux s’ils sont assez bien prononcés. Les exemples ne manquent pas. C’est à ce niveau qu’est donné le coup de grâce final de la désinformation après tous les matraquages médiatiques. Cela, naturellement, juste avant une élection.

Ce discours, très court, sera diffusé par écrit. Cela vous permettra de faire une différence entre un oral assez bien prononcé et la lecture de l’écrit qui restitue la vérité du discours. Cela serait encore plus flagrant s’il était dit par un professionnel de la désinformation. Il n’y en a pas au MPFID mais hélas, la France, elle, n’en manque pas.

Mes chers amis,

Je suis très ému d’être là et je vous remercie d’être venus si nombreux. Vous m’avez soutenu ! Je vous en remercie. Et bien ! Je suis là, avec vous, devant vous !

Je me présente pour gagner et je vous demande de me soutenir encore une fois car nous devons prendre le pouvoir. Je suis là et déterminé, avec vous. J’irai jusqu’au bout de mon mandat si je suis élu. Vous pouvez compter sur moi. Je compte sur vous car sans vous je ne suis rien. Je serais présent, à l’écoute. Nous ne pouvons plus tolérer l’arrogance de ce gouvernement. Votez pour moi ! Vous ne serez pas déçus. Comment peut-on continuer à admettre que le peuple ait du mal à joindre les deux bouts, à payer son loyer, à boucler ses fins de mois, que certains de nos compatriotes en soient réduits à coucher dehors et souvent même à mourir de froid en plein hiver. C’est une honte. Votez pour moi ! Votez pour le changement ! Les salaires sont trop bas. Les prix sont trop élevés. Il faut faire quelque chose et très vite. Je serais l’homme de la situation, de la rénovation et de la modernisation. Je m’engage à traiter ces problèmes dans les six mois.

Il y a trop d’injustices dans notre pays. Il faut développer la solidarité, le social et renforcer l’égalité des chances. Je me battrais de toutes mes forces pour améliorer les conditions de vie de mes concitoyens. Cela, je vous le promets. Cela fera partie de mes priorités.

Je pourrais continuer sur ce ton très longtemps. Ces discours creux sont naturellement accompagnés par les applaudissements des militants présents que l’on a amenés par cars entiers pour le décorum et qui manifestement, dans leur grande majorité, pour ne pas dire la totalité, ne comprennent rien à ce qui est dit, tout simplement parce qu’il n’y a rien à comprendre. Ceux qui comprennent le discours sont ceux qui comprennent la désinformation. Ce sont les initiés.

Les « orateurs » sont, dès la fin de la séance entourés par ce qu’on appelle au Maghreb : « Les brosseurs ». Vous savez ? Ceux qui félicitent l’orateur pour la qualité de son discours malgré qu’il soit complètement nul. Quand on veut se faire remarquer, l’opportunisme n’accepte aucune limite !

C’est avec des discours fleuves et creux de ce genre que Nicolas Sarkozy a été élu gouverneur de l’état France et que Ségolène Royal a failli l’être. C’est avec des discours creux de ce genre que la France s’enfonce de plus en plus et augmente le nombre de ses pauvres.

Comparez les discours fleuves des fédéralistes avec ceux des souverainistes ou indépendantistes, comme vous voudrez, en leur prêtant l’attention qu’ils méritent, sans idée préconçue. Vous comprendrez alors, qui, parmi eux, vous dit la vérité.

Il ne sert à rien de protester si nos élus mettent en place des dispositions qui sont mauvaises pour notre pays et par voie de conséquence pour notre niveau de vie. Dites-vous que ce sont les français, par ignorance et par bêtise, qui les ont élus. C’est avant les élections qu’il faut chercher à comprendre, pas après. Après, en général, on trinque. Pas avec du champagne, hélas !

Les français, pour les européennes, d’après les sondages, s’apprêteraient à envoyer une projection de nos partis politiques au parlement européen. C’est un coup d’épée dans l’eau et aussi une stupidité qui renforcera le pouvoir des fédéralistes.

Les seuls qui seront plus ou moins délaissés sont malheureusement ceux qui pouvaient redresser notre pays, je veux dire les indépendantistes ou souverainistes.

Il faut quand même savoir que derrière certains mouvements, dits indépendantistes et souverainistes, se cachent les sous-marins de l’atlantisme. Nous devons tous tenir nos sens en éveil.

On peut faire passer n’importe quoi si le discours est prononcé avec assurance et avec de temps en temps des périodes sentimentales pour attendrir l’auditoire. C’est pourquoi, je vous demande de bien écouter et de bien comprendre les discours qui seront prononcés par tous les candidats pendant la campagne pour les élections européennes et celles à venir. Vous devez aussi chercher à savoir si les candidats n’ont pas participé, de près ou de loin à la déchéance de notre nation, en bref, s’ils n’ont pas été complices. Ce sont les seuls moyens pour ne pas vous tromper. Cette fois, vous n’avez plus le droit à l’erreur.

A quelques jours des élections européennes, Nicolas Sarkozy fait courir le bruit qu’il serait contre l’entrée de la Turquie en Europe. Rappelez-vous, il avait affirmé la même chose pendant la campagne pour les élections présidentielles. Le même Nicolas Sarkozy, pendant qu’il exerçait la présidence de l’union européenne a ouvert 8 nouveaux chapitres de négociations avec ce pays asiatique. De qui se moque-t-on ? De plus il a modifié les conditions de mise en œuvre du référendum, rendant ainsi certaine, sauf coup de théâtre, l’entrée de ce pays dans l’union européenne. Le drame, c’est que les français en redemandent. Peut-être veulent-ils devenir musulmans.

Ne trouvez-vous pas judicieux d’avoir créé le club de réflexion, le MPFID ? Il vous aidera à mieux comprendre ce qui se passe.

Les politiciens qu’on nous propose en permanence depuis bientôt 40 années sont ceux qui ont déjà été au pouvoir et qui ont participé à la décadence de notre pays. Il faudrait interdire de politique tous ceux qui ont échoué.

Françaises, français, ne vous laissez plus manipuler !

La France est moribonde.

La France compte, malgré tout, sur vous et a besoin de l’aide de tous ses enfants, c’est-à-dire de nous tous !

Sans cela rien ne sera possible !

Rejoignez notre club de réflexion : le MPFID !

Vive la République, vive la France !

Georges Martin.

Ce texte fut mis en ligne il y a quelques années. Ne trouvez-vous pas qu’il demeure d’actualité ? Rien n’a changé dans nos mœurs politiques.

Ce qu’on peut remarquer, c’est que la place doit être bonne car à chaque élection le nombre des candidats augmente en racontant toujours les mêmes fadaises.

Cependant, les pensées des électeurs, devant les difficultés économiques croissantes, ont grandement évolué. Pas suffisamment à mon goût. On sait, aujourd’hui, que Madame Marine le Pen sera au second tour. Si elle ne parvient pas à gagner le second, alors la France traversera une période très difficile. On peut tout imaginer. A moins qu’un coup de théatre ne vienne bouleverser toutes les prédictions. Dans ce cas, le peuple n’aura plus son mot à dire.

Les Français doivent savoir que leur bulletin de vote aura des conséquences sur la paix en France. Ils ont encore 8 mois pour bien réfléchir.

Vive la France libre, indépendante et souveraine !

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack