ENCORE UN PEU DE POLITIQUE FICTION. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

ENCORE UN PEU DE POLITIQUE FICTION.

La fiction est une création de l’imagination. C’est le dictionnaire Larousse qui la définit ainsi. Laissons donc notre imaginaire créer ce que nous souhaiterions.

Tout d’abord qu’est-ce qu’un être humain ?

C’est un animal vivant, qui possède la particularité d’avoir une intelligence plus développée que les autres et qui a tendance à s’en servir à son avantage sans tenir compte de ce que souhaitent ses semblables. Son principal défaut dans une société est son égoïsme. Si les êtres humains vivent en groupes, c’est parce qu’ils sont faibles physiquement. Cependant ils en profitent pour essayer d’écraser les autres.

Depuis la nuit des temps, l’être humain, très faible sur un plan physique, a utilisé cette faculté de raisonnement pour dominer les autres espèces. Il y a réussi en pratiquant l’élevage. Cela lui évitait de courir après le gibier qui était plus rapide que lui. Ce fut sans doute sa première victoire.

Malheureusement, il utilisa cette intelligence au détriment de ses congénères. Cela le conduisit à mener des guerres fratricides horribles et peu dignes de celle-ci. Au fait ! Est-elle aussi grande qu’il le prétend ? Je pense qu’il a encore un long chemin à parcourir.

Résumons les qualités et les défauts de l’être humain.

1- Qualités naturelles :

a. Il est intelligent.

b. Il est courageux.

c. Il est inventif.

2- Défauts naturels :

a. Il est rancunier.

b. Il est égoïste.

c. Il est égocentrique.

d. Il est dominateur.

e. Il est cruel.

f. Il est individualiste.

Les grandes civilisations pour atténuer les défauts naturels de l’homme ont installé, en accompagnement du pouvoir temporel, un pouvoir spirituel dont le but unique était de créer des bornes spirituelles à ne pas dépasser pour ne pas porter atteinte à la vie associative.

Toutes les grandes civilisations passées ont obéi à ce principe de base indispensable pour limiter les actions nocives de l’être humain.

Si par malheur, l’un des deux pouvoirs domine l’autre, la civilisation s’effondre, soit par relâchement excessif des mœurs soit par désintérêt de la vie matérielle.

De la qualité du pouvoir spirituel dépend en quelque sorte la grandeur d’une civilisation. Cependant, il faut qu’il reste dans son domaine.

Les Français ont mis de coté leur pouvoir spirituel. Regardez où nous en sommes ! Chacun tire la couverture à lui. Seul le matériel compte. La misère augmente et notre civilisation est en voie de disparition.

Pour rebâtir une civilisation digne de ce nom, il faut prendre en compte plusieurs facteurs :

1- La nature humaine.

2- Le passé historique de la civilisation concernée.

3- La qualité de la langue qui est le véhicule de la pensée.

4- La nature de l’environnement pour s’y adapter.

Pour mettre en place une politique qui débouche sur une nation forte et équilibrée, il faut que l’homme puisse donner libre court à ses qualités et à ses défauts. Les éléments régulateurs doivent être de deux natures : l’un spirituel et l’autre répressif, pour le cas où des individus seraient incapables de respecter quoi que ce soit. L’instruction et l’éducation doivent être placées en tête de nos réformes.

Je suis peut-être sourd ou bien idiot, mais je n’ai pas encore écouté l’un des prétendants à l’investiture suprême parler de tout cela. C’est pourtant la base.

C’est la raison pour laquelle j’insiste pour vous dire qu’il faut changer vos habitudes politiques en choisissant des candidats qui ne peuvent pas être soupçonnés de prévarication, de trahison et qui n’ont jamais participé à la destruction de la civilisation française.

De toutes les façons, il faudra impérativement que la prochaine civilisation française soit basée sur ce qu’est l’Homme avec ses qualités mais aussi tous ses défauts, en tenant compte de ce que j’ai esquissé ci-avant. Notre future dirigeante ou dirigeant l’adaptera ensuite avec son équation personnelle.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack