LE GAULLISME AUJOURD'HUI. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

LE GAULLISME AUJOURD’HUI.

Je suis effaré par ce que j’entends sur les médias : Le combat droite-gauche continue allègrement à nous embrumer l’esprit. Nos hommes politiques ne savent plus ce qu’ils représentent vraiment. Au fil des années, la Cinquième République a été vidée de son sens par une foule de politiciens avides de pouvoir et de commodités.

Je rappelle pour ceux à qui cela aurait échappé que la cinquième République fut conçue comme une royauté dont le monarque temporaire était élu directement par le peuple pour 7 années. Il pouvait se représenter. Il ne devait pas émaner des partis politiques. Ces derniers présentaient leurs candidats au Parlement et au Sénat. Le Président de la République était pour ces raisons le représentant de tous les Français. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Le mandat présidentiel fut ramené à 5 ans, sans doute que certains trouvaient que 7 ans c’était trop long pour prendre la place.

La Cinquième République qui est souvent qualifiée du terme les quinze glorieuses, fut la République qui permit à la France de retrouver sa grandeur pour quelques années. Bien sur, le Général de Gaulle était un homme avec ses qualités mais aussi ses défauts, n’en déplaise aux inconditionnels. Cependant, d’une Nation vaincue en 1940, il parvint à l’assoir à la table des vainqueurs en 1945. C’était déjà une grande victoire. C’est grâce à son action que nous disposons d’un droit de véto à l’ONU.

Pour le Général, la France était aussi une civilisation. Je rappelle ici que lors d’une conférence de presse un journaliste demanda au Général : « Mon Général, beaucoup disent qu’après vous ce sera le vide ». Le Général répondit : « Et bien mois, j’ai plutôt peur que ce soit le trop plein ».

Nous en sommes là !

Il avait tellement bien anticipé ce trop plein que les partis politiques organisent des primaires ridicules où les candidats se détruisent mutuellement. Cela crée des haines qui nuiront aux actions des élus et par conséquence au peuple.

C’est ce qui s’est passé. Au fil des années, nos différents gouvernants ont détricoté notre Cinquième République. Ils n’étaient pas à la hauteur de celle-ci, alors ils créèrent une République à leur hauteur.

Regardez-les à la télévision dans leurs discutions de boutiquiers. Ils n’ont rien compris. Ce ne sont pas des mesurettes telles qu’ils les préconisent qui permettront au peuple d’améliorer ses conditions de vie. Il faut, je l’ai déjà écrit, un vrai bouleversement de nos institutions. Les républicains me semblent incapables de nous entraîner sur cette voie. Quand aux socialistes !….Il est inutile d’en parler.

Tous les postulants potentiels ont déjà échoué. Je ne vois donc pas ce qu’ils peuvent faire de plus. Ils ont déjà démontré leur incapacité à gouverner. De plus, ils sont tous énarques, c’est-à-dire qu’ils ne savent pas ce qu’est une prise de risques. Ils ont été formés pour faire fonctionner une administration, pas pour gouverner.

Qu’ils ne comptent sur moi !

Emmanuel Macron lui aussi est énarque. Au lieu de se lancer à l’assaut de la Présidence de la République sans connaitre les difficultés des PME, il aurait mieux fait de se lancer dans la vie productive en engageant sa vie familiale et ses biens personnels pendant une dizaine d’années. Il aurait alors acquis des compétences inconnues à ce jour. Lorsque la situation est désespérée, l’intelligence ne suffit pas. Il faut connaitre la vie de ceux qu’on veut diriger.

Je suis un ancien adhérent du RPR. Je l’ai quitté au moment de Maastricht. Je ne pouvais plus appartenir à un mouvement politique qui prônait l’abandon de notre souveraineté. J’ai toujours été un fervent partisan du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Par conséquence, je suis opposé farouchement au droit d’ingérence.

Alors, qu’est-ce que le Gaullisme aujourd’hui ? Les institutions ont été détruites. Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes à été bafoué. Les idées de grands travaux sont inexistantes. Il n’y a plus de grands projets. Il ne reste qu’une seule chose : l’idée que l’indépendance nationale est à la base du bien-être des états. Actuellement nous en sommes dépossédés. Vous voyez le résultat.

Françaises, Français ! Relevez vos manches ! C’est ce que l’Europe Fédérale attend de vous. Tous ces gens qui nous ont détruits ne souffriront pas de l’effort de redressement nécessaire. C’est encore le peuple qui viendra au secours du peuple.

Vive la France libre, indépendante et souveraine !

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack