LE DEBAT DES NON DITS. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

LE DEBAT DES NON-DITS.

Le débat entre les onze candidats prétendants à l’investiture suprême démontre que notre pays a perdu ses repères donc son identité.

4 heures de questions et réponses pour connaitre la pensée de chaque candidat ont porté sur des mesurettes qui seront impossibles à mettre en œuvre. Elles sont loin d’être à la hauteur des enjeux.

Le Général de Gaulle dont tout le monde veut maintenant s’approprier la pensée ne disait-il pas à juste raison : « On peut toujours sauter sur sa chaise comme un cabri en criant plus d’Europe, plus d’Europe, seulement il y a les réalités : Les Allemands sont Allemands, les Français sont Français, les Italiens sont Italiens, etc...

Le Général disait aussi qu’il ne faut jamais avoir de programmes car ces derniers sont fonctions des circonstances. Comme ces dernières changent tout le temps, il n’est jamais possible de les tenir. Il faut avoir des objectifs. Si vous voulez aller à Marseille en indiquant une route à suivre, ça c’est un programme. Si la route est bouchée, le programme tombe à l’eau. Mais, si vous dites seulement je veux aller à Marseille, cela vous laisse la liberté de choisir la route. Ce qui compte c’est d’y arriver.

De tout ce qui a été dit sur les mesurettes proposées, aucune ne sera tenue soit pour des raisons financières, soit pour des raisons circonstancielles.

Il est clair qu’il a été démontré que le combat actuel n’est plus un combat gauche-droite ou droite-gauche, mais un combat entre la soumission à un pouvoir financier mondialiste et le droit des Français à disposer d’eux-mêmes.

J’ai été choqués par les votes des téléspectateurs qui finalement ont donné plus de points à Monsieur Poutou qu’à un homme de la qualité de Monsieur Asselineau qui a été capable de créer un parti politique de 22000 adhérents. Ce dernier dans ses explications a été très clair et crédible pour ceux qui comprennent un peu la politique. C’est un bon exemple qui prouve que les Français votent n’importe comment.

Il n’a pas été une seule fois évoqué le rôle primordial des sentiments d’appartenance. Ce sont pourtant eux qui font que les peuples sont les peuples et pourquoi ils font ceci ou cela. C’est caractéristique de la désagrégation d’un peuple. Monsieur Mélanchon avec sa haine de la religion catholique et sa nostalgie du parti communiste ne se rend pas compte de la responsabilité de ce dernier dans notre déchéance. C’est un très bon orateur. Cependant, méfions-nous des orateurs. Ils sont capables de nous faire avaler n’importe quoi.

Un exemple : La réaction de Monsieur Mélanchon face à Marine le Pen. Il lui disait : « Foutez-nous la paix avec votre religion. Laissez-nous vivre comme nous voulons ! Cependant, pour lui la réciproque n’est pas vraie, il ne peut pas laisser les autres vivre comme ils l’entendent. C’est un caractère dictatorial, bref, c’est un communiste. J’espère qu’il ne sera jamais élu. Voila un homme qui ne nous dit pas en quoi consistera sa 6ème République, puisqu’il ne réunira une assemblée constituante qu’après avoir été élu et dit-il après avoir dicté à cette assemblée ce qu’il voulait mettre dedans. Je crois qu’il y aura beaucoup de drapeaux rouges retirés de la campagne actuelle pudiquement pour dissimuler ses véritables objectifs qui réapparaitraient comme par enchantement s’il prenait le pouvoir. Cependant, il serait trop tard. Non je ne crois pas qu’il faille voter pour lui. Nous pouvons lui retourner le compliment : « Foutez-nous la paix avec votre laïcité, laissez-nous vivre comme nous l’entendons ! Je lui conseillerais plutôt de relire l’histoire du monde qui lui apprendrait le rôle important des religions au sein des grandes sociétés passées.

Quant au rôle joué par Monsieur Philippe Poutou, ce n’est pas celui d’un candidat à l’investiture suprême. Il a joué le rôle du syndicaliste de service. Il a pris du temps de parole qui aurait été mieux employé à expliquer plus longtemps les vrais enjeux de cette campagne présidentielle. Je me demande ce que sont les 500 maires qui l’ont parrainé.

Pour Nathalie Arthaud, elle a été égale à elle-même. Je suis d’accord sur le fait qu’il y a une misère grandissante dans notre pays et que cela va continuer si l’heureux élu n’est pas souverainiste. Les PME et les professions libérales sont malmenées. Elles disparaissent au bout de quelques années, le temps de créer quelques dettes et de déposer le bilan. Ce sont elles qui paient les charges sociales de la fonction publique. Comme elles ne peuvent pas se défendre elles subissent toutes de plein fouet les augmentations décidées par des gouvernements de fonctionnaires irresponsables et qui ont besoin d’argent en urgence pour combler les demandes d’une banque centrale européenne de plus en plus avide de pouvoir.

J’ai trouvé que Monsieur Fillon était le candidat qui présentait la plus grande dignité. Je comprends l’archarnement des mondialistes à le démolir. Même si aujourd’hui, il est distancé artificiellement et prône à tort le maintien dans l’union fédéraliste européenne, il n’en reste pas moins que François Fillon a un passé qui fut proche de l’Action Française et de Philippe Séguin. Il fut au début de sa carrière politique un souverainiste acharné. J’ai du mal à comprendre sa politique aujourd’hui pour ces contradictions. Je ne pourrais pas pour ces raisons voter pour lui.

Quant au candidat du parti socialiste, Benoit Hamon, il est pour moi inexistant. Son travail de sape contre le Président de la République fait qu’il n’est plus crédible au sein de son propre parti. De plus ce qu’il prétend mettre en œuvre pour la France est irresponsable. Il brosse les Français dans le sens du poil pour essayer de sauver les meubles. Je crois que la survie du parti socialiste est désespérée.

Le candidat mis en place pour faire barrage aux souverainistes Emmanuel Macron n’a rien à voir avec ce qu’il prétend être : un homme de gauche qui se rapproche des centristes. Il fait partie du monde de la finance qui nous a transformés en esclaves modernes du monde de moins en moins payés. Il ne faut surtout pas voter pour lui.

Le maintien de notre pays dans une Europe Fédérale est à terme la mort de la France. Cela, je n’en veux à aucun cas. La France, c’est ma famille et j’y suis très attaché. Pour la maintenir, il lui est nécessaire et indispensable de pouvoir disposer de sa liberté de décision chaque fois que ses intérêts sont menacés.

Même si le programme de Madame Marine le Pen n’est pas parfait, notamment sur le plan économique, Les options déterminantes qui sont la sortie de l’Euro et la renégociation des traités européens font qu’à mes yeux elle représente tout ce dont nous avons besoin pour retrouver notre grandeur et redresser notre économie dévaluée régulièrement par le manque de souplesse de la monnaie européenne qui sont les éléments déterminants à l’origine de notre endettement. Madame Marine le Pen, si elle réussit vis-à-vis de l’Europe aura gagné. Elle pourra adapter en fonction des circonstances une politique économique nouvelle, si elle le désire, qui ne sera pas inféodée à des dictats européens.

Si ce qu’elle propose n’est pas parfait, elle prône l’élément essentiel sans lequel rien ne sera possible, c’est-à-dire, la transformation de l’Europe Fédérale en Europe Confédérale que le Général de Gaulle appelait Europe des Nations.

Parmi les petits candidats il en est qui prônent aussi cette transformation européenne : François Asselineau, Nicolas Dupond Aignan, etc.. Cependant, ils n’ont aucune chance d’être au second tour. Notre seule chance, pour les souverainistes, c’est de voter pour Madame Marine le Pen. Je les encourage cependant à continuer.

D’une manière générale, avant de voter, méfiez-vous des orateurs. Ca, c’est la façade. Essayez de décortiquer les discours avant de prendre une décision. Ca, c’est le fond.

Je ne me fie jamais à ce que disent les gens. Ce qui m’intéresse c’est ce qu’ils font.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack