LETTRE OUVERTE A PHILIPPE DE VILLIERS. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 2
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

CHRONIQUE D’UNE DEFAITE ANNONCEE

 
Mon cher Philippe,
 
 
Je me souviens des universités d’été des cadres à Lyon. Beaucoup de présidents de fédérations s’y sont exprimés. Peu de propositions militantes furent prises en compte.
 
Pour ma part, j’avais posé une question sur les moyens matériels des fédérations et insisté en disant que rien ne pourrait se faire sans celles-ci. Patrick Louis et vous-même avez éludé poliment la question et êtes passés rapidement à un autre sujet moins coûteux.
 
 
Les fédérations n’ont pas été développées, sauf celle de Vendée. Vous en voyez le résultat aujourd’hui. Vous êtes le seul élu. Seule une présence constante des militants parmi la population était capable de faire triompher nos idées. Pour cela, il était nécessaire de disposer d’un peu de moyens.
 
Les généraux qui conduisent les batailles sans tenir compte des avis de leurs officiers sont ceux qui subissent les défaites. Des armées avec des soldats sans arme sont battues d’avance.
 
Les seuls moments où nous étions sollicités étaient pour les campagnes électorales. Nous recevions des quantités de tracts que nous ne pouvions distribuer faute de moyens en militants. La plupart des ceux-ci finissaient à la poubelle (pas les militants, les tracts). Avec cet argent gâché et mieux employé, nous aurions pu agir positivement, avec efficacité.
 
Le dernier Conseil National fut une catastrophe, mais, de toutes les manières, il était déjà trop tard. Les engagements avec Libertas étaient déjà pris. Alors, pourquoi ce conseil ? Pour avaliser des décisions en nous plaçant devant le fait accompli ?
 
Une présence permanente parmi le peuple demande un travail de longue haleine. Des années sont nécessaires. Or, après chaque élection ce fut le silence total et la fuite de nos militants. Pénélope avait une raison majeure de défaire le travail qu’elle avait fait la veille. Pas nous, car nous avions en main la destinée de la France.
 
Je pense que Declan Ganley vous a été mis dans les jambes pour détruire le mouvement souverainiste avec sans doute la bénédiction de Nicolas Sarkozy et des américains. Il a rempli son contrat.
 
Pour ma part, je n’ai pas voulu participer à cette mascarade. J’avais raison. Je continuerai mon combat car, comme vous, j’ai des enfants et des petits enfants que j’aimerais imaginer heureux dans l’avenir.
 
Il convient de réfléchir dès ce soir à une phrase d’André Malraux : « Votre Europe, si elle voit le jour, commencera par une guerre de sécession ». Quel visionnaire !
 
Croyez bien, cher Philippe, que malgré tout ce qui est arrivé, je vous conserve toute mon amitié car vous avez porté bien haut tous nos espoirs.
 
 
 
Georges Martin.
Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Philippe H.     |89.224.247.xxx |2009-06-11 19:11:29
Vous venez d'écrire à titre personnel ce que pensent tous les Villiéristes qui
ont quitté le MPF depuis 2007, dont je fais partie. L'expérience Peltier n'a pas
suffit, que voulez vous, PdV n'a jamais su se lier avec les bonnes personnes, à
part C.Pasqua bien sur. Nous réussirons la ou il a échoué car nous ne nous
ferons pas "embobiner" nous.
rousseau debrée  - P2V   |86.220.143.xxx |2009-06-15 19:53:06
Après avoir été un intermittent du spectacle politique à Strasbourg et à Paris,
monsieur De Villiers n'est plus qu'un feu clignotant à la Roche sur Yon.
Qu'importe, notre France est éternelle, et les souverainistes ne resteront pas
longtemps orphelins.
lombard  - et !!!     |90.45.97.xxx |2009-08-26 05:06:33
pendant que vous ...... ?!, les criminels avancent . Ce n'est pas un traitre de
plus qui aurait empêcher les résistants d'agir, bougez vous. Une armée, ce n'est
pas qu'un chef, se sont des hommes et femmes qui agissent avec force et vigueur,
pour la logique et le bon sens vers la défense de l'intérêt général. En ayant le
même objectif nous agissons tous pour le bien de la france. Bougez vous.
il
s'agit de notre vie, de notre prèsent et de notre avenir à nous, qui se bat pour
le bien de l'europe hors de l'europe personne.
c'est de nous que doit tout
venir, c'est notre obligation et notre pouvoir à la fois.
faites déjà ce que
les traites et criminels ne veulent pas informer par tract les français autour
de chez vous de la réalité qui leur est caché.
La mégalomanie c'est croire que
son propre intérêt est plus important que l'intérêt général. Le contraire, c'est
servir.
si vous voulez que vos filles aient un tchador, trouvez vo...
lombard  - re: et !!!     |90.45.97.xxx |2009-08-26 05:09:35
lombard a écrit:
si vous voulez que vos filles aient un tchador, trouvez vous des excuses
pour ne rien faire. Pendant ce temps ...... ?!, les
criminels avancent . Ce n'est pas un traitre de plus qui aurait
empêcher les résistants d'agir, bougez vous. Une armée, ce n'est pas qu'un
chef, se sont des hommes et femmes qui agissent avec force et vigueur,
pour la logique et le bon sens vers la défense de l'intérêt général. En
ayant le même objectif nous agissons tous pour le bien de la france.
Bougez vous.
il s'agit de notre vie, de notre prèsent et de notre avenir à
nous, qui se bat pour le bien de l'europe hors de l'europe personne.

c'est de nous que doit tout venir, c'est notre obligation et notre pouvoir
à la fois. 
faites déjà ce que les traites et criminels ne veulent pas
informer par tract les français autour de chez vous de la réalité...
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack