LA REPUBLIQUE QUI NE DIT PAS SON NOM. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

LA REPUBLIQUE QUI NE DIT PAS SON NOM.

 

Oui, cette République dont on nous remplit les oreilles depuis une certaine Révolution Française qui a lamentablement échoué, ne dit pas son véritable nom.

Sous une apparence démocratique, nous vivons de plus en plus au milieu des interdits.

Que sont donc ces apparences ?

1- Le droit de vote. C’est bien mais à condition qu’on sache pourquoi on vote et pour qui on vote. Les électeurs dans la majorité des cas se décident au dernier moment avant de pénétrer dans l’isoloir ou bien pour des raisons de tradition familiale. Si le résultat du vote ne convient pas alors on fait revoter les peuples jusqu’à ce qu’ils disent oui (La construction européenne par exemple).

2- Le droit de s’exprimer. Ce droit existe de moins en moins car pour empêcher le peuple de réagir et de se poser des questions, il y a des mots interdits avec une répression dissuasive. On a instauré les radios dites libres mais on a muselé le peuple.

Pourquoi la Révolution Française a-elle échoué ? Tout d’abord, devant l’effondrement de l’économie de l’époque, le peuple s’est tourné vers un petit général qui remportait des victoires aux frontières, dans le but de mettre fin à l’anarchie et aux meurtres. Bonaparte devint empereur et d’autres lui succédèrent. Des rois éphémères reprirent le pouvoir. Finalement on instaura la République. Il y eu la première, ensuite la deuxième, la troisième, la quatrième et la cinquième. Certains hommes politiques envisagent de passer à la sixième République.

Quelles difficultés pour une République à se stabiliser ! C’est à croire qu’elle n’y arrivera jamais. On tâtonne.

Je l’ai déjà dit. Le système Républicain est réservé aux peuples majeurs. Pour pouvoir voter en pleine connaissance de cause, il faut un minimum de culture générale. Ce n’est pas le cas en France actuellement et la majorité du peuple vote n’importe comment.

Dans ces conditions, il ne sera jamais possible de porter au pouvoir une élite capable de défendre nos intérêts et de gouverner la France qui n’est plus dorénavant que l’ombre d’elle-même.

Il nous faut un chef qui soit détaché de ce système épouvantable qui s’appuie sur des suffrages non compris par ceux qui les ont exprimés.

Ceux qui veulent se faire élire mentent soit directement soit par omission afin de flatter les électeurs potentiels et obtenir ainsi leurs voix. C’est cela aujourd’hui notre démocratie ! Si les électeurs ne sont pas assez cultivés alors on peut conclure que le système républicain porte en lui les germes de la médiocrité.

Le Général de Gaulle était très lucide. En fait, il était royaliste. Il savait simplement que le peuple n’était pas prêt à accepter une restauration. Alors il instaura la cinquième République qui fonctionnait comme une monarchie avec un souverain élu pour sept ans. Le Président de la République (le souverain) était élu par le peuple directement pour être soustrait aux influences des partis politiques. Cela ne dura que le temps du Général.

Cette période vit un redressement spectaculaire de la France. Hélas, lorsque le Général disparut, ses successeurs utilisèrent ce qui les avantageait et détruisirent le reste. Par exemple l’obligation d’avoir recours au référendum pour tout ce qui touchait à la souveraineté de la France (Nicolas Sarkozy : le traité de Lisbonne).

La Constitution de notre cinquième République a été détricotée. On en voit les résultats.

Pour redresser cela deux solutions s’offrent à nous :

1- Il nous faut un chef qui ne soit pas préoccupé par sa réélection. Un président de la République élu pour un mandat de sept ans non renouvelable.

2- Une royauté. Le type de royauté serait choisi après une étude très approfondie.

Je crois qu’il est nécessaire de se pencher sur ce problème vital le plus vite possible car nous ne pouvons plus continuer comme cela.

Seul le peuple de France peut en décider. En a-t-il la capacité ? Ceci est une toute autre histoire.

C’est une question de vie ou de mort pour la France.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack