LA POLITIQUE DU PEUPLE. Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Appréciation des utilisateurs: / 0
FaibleMeilleur 
Écrit par Georges Martin   

LA POLITIQUE DU PEUPLE.

 

Elle est très simple dans la plupart des cas. Elle se résume à : « Elle est belle, il est sympa, il parle bien, donc je vote pour elle ou pour lui ».

Ce n’est pas comme cela qu’on peut construire un grand pays démocratique.

Je suis époustouflé lorsque j’apprends par les médias, quelles sont les tendances populaires par rapport à l’élection présidentielle de 2017.

Aujourd’hui, les résultats sont sensiblement les suivants :

1- Emmanuel Macron.

2- François Fillon.

3- Marine le Pen.

Les électeurs devraient d’abord se poser un certain nombre de questions, avant de se prononcer.

Emmanuel Macron.

1- Qui est-il ?

C’est un homme fort sympathique, jeune, qui inspire confiance. Cependant, cela est loin de suffire. Avez-vous essayé de rassembler 50 personnes dans une même salle sur votre seul nom ? Faites-le ! Vous verrez les difficultés auxquelles vous vous heurterez. En dehors de vos amis, vous aurez peu de résultats. Rien que cela est suspect. Par ailleurs, il sort des milieux financiers qui ne sont pas particulièrement portés à aider la veuve et l’orphelin. A-t-il déjà pris des risques professionnels dans sa vie ? Dans ce domaine, je pense que ses connaissances pratiques sont très limitées.

2- Comment a-t-il pu monter un parti de plusieurs dizaines de milliers d’adhérents en quelques mois ?

Pour créer un parti politique il faut de l’argent et surtout dans un délai aussi court. C’est curieux comme il est facile de trouver de l’argent dans certains cas. Il a forcément été aidé par des financiers puissants.

N’avez-vous pas l’impression que des forces occultes ont anticipé la situation politique actuelle dans le but de conserver la main sur les peuples en faisant ainsi barrage aux mouvements nationalistes européens? Ces forces occultes ont une peur terrible de perdre leur suprématie mondiale.

Comment un homme aussi titré soit-il, inconnu il y a quelques temps, peut-il arriver sur le devant de la scène aussi facilement et rapidement sans avoir été téléguidé ?

Ce sont des questions auxquelles il faudrait qu’il réponde avant de voter pour lui.

François Fillon.

1- Qui est-il ?

On sait qu’il est issu du gaullisme. Il fut un adepte du souverainiste Philippe Séguin. Il fut très proche de l’Action Française, mouvement royaliste. On sait qu’il fut le premier ministre de Nicolas Sarkozy et qu’il ne protesta pas contre le traité de Lisbonne. Ce positionnement fut en contradiction totale avec sa formation souverainiste.

Il ne parle pas beaucoup et se livre peu. C’est un signe de compétence. Il semble être un grand mystique.

2- Que peut-il faire ?

François Fillon, en fonction des options qu’il prendra risque d’avoir des problèmes dans son propre camp car il y a au sein des Républicains deux tendances : la première qui est souverainiste (les ex gaullistes) et la seconde mondialiste (les ex UDF de Giscard d’Estaing). Qui l’emportera ? François Fillon devra d’abord unifier le PR. Sans cela il ne pourra rien ou se compromettra.

Il faudra qu’il nous explique nettement ce qu’il compte faire avec notre droit à disposer de nous-mêmes.

Marine le Pen

1- Qui est-elle ?

Elle est la fille du fondateur du Front National. C’est une femme qui semble savoir ce qu’elle veut. Elle a une formation d’avocat. Elle est devenue la présidente du FN au dernier congrès du parti qu’elle dirige maintenant. C’est une fervente adepte du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Le FN après de longues années de luttes s’est petit à petit stabilisé et est maintenant capable de présenter un programme de gouvernement.

2- Que veut-elle faire ?

Elle veut sortir de la monnaie unique qui appauvrit les peuples les moins dynamiques pour revenir aux monnaies nationales et à la remise en place de frontières nationales. En effet, l’Euro empêche toute dévaluation de la monnaie d’un pays lorsque ce dernier est moins dynamique que les autres. Pour cette raison, c’est le nombre d’euros qui diminue dans le pays entrainant un appauvrissement de toute la population. Par exemple : la Grèce, l’Espagne, la France, etc.. Ce sont alors les autres pays qui doivent payer pour les défaillants. Sont-ils prêts à le faire ?

Je rappelle ici ce que disait le Général de Gaulle : « On peut toujours sauter sur sa chaise comme un cabri en criant plus d’Europe, plus d’Europe, seulement il y a les réalités, les Français sont Français, les Allemands sont Allemands, les Italiens sont Italiens, etc.. ».

Le programme économique est toujours en cours d’élaboration et ne devrait être définitif que dans quelques semaines.

Je suis très inquiet. Car à cinq mois des élections, aucun candidat n’a aujourd’hui défini des objectifs clairs permettant aux Français de se faire une opinion sérieuse. Je rappelle que du résultat de cette élection dépendra votre avenir et celui de vos enfants et petits enfants. Peut-être attendent-t-ils pour des raisons tacticiennes d’être plus proches des élections pour s’exprimer clairement. Seulement les Français dont l’éducation politique laisse à désirer n’auront pas le temps de comprendre et ils continueront de voter n’importe comment.

Lorsqu’ils comprendront enfin à quelle sauce ils sont mangés, il sera trop tard et le pays pourrait bien sombrer dans une guerre civile épouvantable, économique tout d’abord, ensuite ethnique et religieuse. Ne croyez-vous pas qu’il faut tout faire pour l’éviter ?

Ne votez plus pour ceux qui nous ont détruits !

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."

 
Joomla Templates by Joomlashack