LES ATTENTES DU PEUPLE DE FRANCE.
Écrit par Georges Martin   

LES ATTENTES DU PEUPLE DE France.

De tous temps, les peuples ont désiré pouvoir nourrir, éduquer et instruire leurs familles. Il en est de même du peuple de France.

Pourquoi est-ce si difficile ?

Pour permettre une telle harmonie, des conditions doivent être remplies :

1- - Les salaires doivent permettre à un chef de famille de faire face à toutes ses obligations.

2- - Les produits de consommation courante doivent être à un prix raisonnable et de qualité.

3- - Le peuple doit être protégé contre toutes les attaques intérieures et extérieures.

4- - Celui qui exerce un métier doit pouvoir le faire sans être le vassal de qui que ce soit.

5- - La souveraineté individuelle et collective doit être préservée.

6- - Le pays doit être uni. Les communautarismes doivent être exclus.

Ce sont des vœux pieux. Certains peuples ont réussi à se rapprocher de ces idéaux. La France en faisait partie. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Alain Peyrefitte dans son livre « la France en désarroi » écrivait que « depuis que le monde est monde, les peuples ont toujours été pauvres. Seuls, quelques-uns ont réussi à échapper à la pauvreté. Il faut prendre garde à ne pas faire les erreurs qui nous y feraient retomber ». Les mots ne sont pas exacts car je le cite de mémoire.

Je crois pour ma part qu’il faut partir des qualités de l’homme et de ses défauts pour rebâtir une organisation économique qui lui corresponde. A quoi cela pourrait-il servir de lui imposer quoi que ce soit qui ne corresponde pas à ce qu’il est. Il faudrait alors placer un gendarme derrière chaque citoyen. Les communistes ont essayés avec leur fameuse dictature du prolétariat ou chaque soviétique surveillait et dénonçait l’autre. Le peuple, à terme, ne pouvait pas l’accepter.

Reprenons les qualités et les défauts de l‘être humain :

1- Il est intelligent. Cela veut dire qu’il est capable de raisonner et de réaliser.

2- Il est individualiste.

3- Il est dominateur.

4- Il est cruel.

5- Il est aussi artiste.

Tout ce qu’il fera sera fait dans un but personnel, pour lui et dans la majorité des cas pour sa famille.

Il va se servir de son intelligence pour dominer ses semblables et avoir la plus grosse part du gâteau, même s’il ne la mérite pas. Il pourra se montrer d’une très grande cruauté vis-à-vis de ses semblables et des animaux lesquels moins bien désservis sur le plan intellectuel souffrent autant que nous sur le plan physique.

Si les hommes vivent en sociétés c’est tout simplement en raison de leurs faiblesses physiques. A l’origine, pour attraper un animal qui courrait plus vite que les chasseurs de l’époque, il leur fallait être nombreux pour encercler un gibier indispensable à la survie du clan.

Tout ce que les hommes de cette époque ressentaient est la même chose que ce que nous ressentons aujourd’hui dans un milieu beaucoup plus clément. Seuls les moyens matériels ont changé. Nous avons perdu le sens de nos origines, en apparence seulement, puisque de temps en temps une partie de humanité se réveille et cherche par tous les moyens à éliminer l’autre partie. C’est en nous.

Alors ! Que faire ?

Je l’ai dit plus haut : les hommes doivent construire une société qui leur ressemble. Il leur faut un chef indiscutable qui représente leur communauté. Comme la composition d’un train, il y a les wagons qui doivent être accrochés à une locomotive, une bannière qu’ils suivront sans discuter. Pour cela, il faut qu’ils fassent leur unité. J’entends les bien-pensants hurler en disant que c’est loin de la démocratie. Celle-ci, je l’ai déjà écrit sur ce site est réservée aux peuples majeurs. Il faut qu’ils soient cultivés de manière à comprendre les raisons de leurs votes. Ce n’est plus le cas de la France aujourd’hui.

Je l’ai déjà écrit de nombreuses fois, mais c’est la formation religieuse depuis l’enfance qui crée l’unité d’une nation en entrainant la population de cette nation à avoir les mêmes reflexes en telle ou telle circonstance. Si, par malheur, cet enseignement n’est plus dispensé, il n’y a plus d’unité et le pays est prêt à se faire conquérir soit cultuellement soit matériellement ou militairement. Je ne cite personne suivez mon regard. Peut-être vous êtes vous reconnus.

Il est individualiste, alors laissons lui la liberté totale d’entreprendre. Il doit aussi disposer de la liberté de penser et d’écrire, avec un petit bémol en ce qui concerne le gouvernement de la France. Ce dernier ne doit plus être ridiculisé et la risée des autres peuples. Cela nuit terriblement aux négociations avec nos partenaires étrangers.

Il est dominateur, alors laissons lui la possibilité de se distinguer du commun des mortels avec, tout de même, des contraintes anti-exploitation de ses concitoyens..

Il est cruel, alors, c’est à mon avis ce seul travers qu’on doive réprimer avec la plus grande sévérité.

Il est artiste, alors laissons lui la liberté totale de créer.

Comme toujours, les mauvais, dans tous les cas seront éliminés d’office. C’est ce que j’appelle la sélection naturelle. Si on est mauvais dans un métier, il faut en choisir un autre.

D’une manière générale, le pouvoir, quel qu’il soit, doit mettre en place des dispositions qui correspondent à l’Homme. Ensuite ce sera au peuple de transformer.

Monsieur le Président de la République Française Emmanuel Macron veut aider ceux qui réussissent. C’est bien, mais je ne suis pas sur que ceux qui réussissent actuellement soient ceux qui produisent les richesses vitales. Ils se nomment les banquiers. Il a du boulot sur la planche.

Vive la France libre, indépendante et souveraine.

Georges Martin.

Commentaires
Ajouter un nouveau Rechercher
Ecrire un commentaire
Nom:
Email:
 
Website:
Titre:
BBCode:
[b] [i] [u] [url] [quote] [code] [img] 
 
 
:angry::0:confused::cheer:B):evil::silly::dry::lol::kiss::D:pinch:
:(:shock::X:side::):P:unsure::woohoo::huh::whistle:;):s
:!::?::idea::arrow:
 
Saisissez le code que vous voyez.

3.23 Copyright (C) 2007 Alain Georgette / Copyright (C) 2006 Frantisek Hliva. All rights reserved."